A l’issue d’une plénière qui a réuni ses membres ce vendredi, 28 décembre 2018, l’opposition républicaine s’est prononcée sur plusieurs sujets d’actualité. Il s’agit de la baisse du prix du carburant annoncée par le gouvernement, la menace de radiation des enseignants grévistes et de la polémique autour du contrôle de la mairie de Matoto.

Comme c’est le cas depuis quelques semaines, c’est Ahmed Kourouma du parti GRUP qui a rendu compte de cette plénière devant les médias. Il a annoncé le soutien total de l’opposition républicaine aux enseignants en grève et que le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, menace de radier s’ils ne reprennent pas le chemin des classes jusqu’au 31 décembre prochain. « Nous avons tiré les leçons de l’action du SLECG et nous leur apportons notre soutien plein et entier quant aux actions à venir. Et, ils ont notre solidarité absolue », a-t-il indiqué.

En ce qui concerne la baisse du prix du carburant décidée par le gouvernement, les opposants parlent d’une mesure insignifiante. Le groupe amené par Cellou Dalein Diallo demande au gouvernement d’aller au-delà de la réduction de seulement 500 francs sur le prix du litre pour respecter le principe de flexibilité du prix du carburant. « Le gouvernement a fait ce qu’on appelle de l’aumône au peuple.

Nous considérons que la baisse du prix du carburant est minime, insignifiante, eu égard à la baisse du cours mondial sur d’abord un, les matières premières et surtout sur le carburant. Nous demandons au gouvernement de revoir sa copie et de proposer une véritable baisse au peuple de Guinée qui sera équivalent à ce que nous constatons nous, sur le cours mondial », a dit Ahmed Kourouma.

Et puis, l’opposition républicaine est une fois encore revenue sur la polémique autour du contrôle de la mairie de Matoto. Les adversaires du régime Alpha Condé ont réitéré leur position selon laquelle, l’élection du maire remportée par le candidat de l’UFDG, Kalémodou Yansané, ne sera pas reprise.

« La bêtise insistant toujours en ce qui concerne Matoto, nous avons prévenu et nous le redisons, nous ne laisserons plus les fossoyeurs de la démocratie marcher sur les lois de la République. Il est hors de question que les élections à Matoto soient reprises en ce qui concerne pour le maire », a dit le porte-parole des opposants.

Par ailleurs, les opposants ont souhaité une joyeuse fête de Noël aux fidèles chrétiens et une bonne fin d’année au peuple de Guinée.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin