Rouvert le jeudi dernier, le dialogue politique inter-guinéen s’est poursuivi hier, mercredi 11 décembre 2019, au palais du peuple de Conakry. La mouvance, l’opposition, la CENI et les partenaires techniques et financiers entre autres, se sont retrouvés pour discuter une nouvelle fois autour des deux points à l’ordre du jour. Il s’agit de la finalisation du processus des élections locales de février 2018 et les préparatifs des législatives du 16 février 2020, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Selon Laho Bangoura, conseiller du Premier ministre et facilitateur de ce dialogue, la première partie des travaux a été consacré aux exposés de la CENI sur ces deux points. « Sur le premier point qui concerne le parachèvement du processus des élections locales et communautaires, la CENI a proposé un schéma opérationnel qui devrait permettre d’obtenir les résultats par quartier et par district pour nous permettre de finaliser ce processus-là.

Sur la deuxième question concernant les élections législatives, la CENI a fait le point sur l’état d’avancement de la mise en œuvre des recommandations de l’audit du fichier électoral. Sur les opérations qui ont été déjà déroulées, sur celles en cours notamment celle qui concerne le processus d’enrôlement et sur les étapes à venir relatifs aux opérations de duplication, de gestion des candidatures, d’affichage et de révision des listes électorales », a expliqué monsieur Bangoura devant la presse, au sortir des discussions tenues à huis-clos.

Les exposés de la Commission Électorale Nationale Indépendante ont été suivis d’un long débat entre la mouvance et l’opposition. Les représentants des deux camps en ont profité aussi pour passer des coups fil pour peut-être faire le point de la situation à leurs états-majors respectifs. Il y a eu ensuite des observations, des propositions et des recommandations, mais pas d’accord. Les protagonistes (mouvance et opposition) ont finalement décidé de « poursuivre les consultations et de fixer une autre séance de dialogue afin d’approfondir les discussions sur ces questions », a indiqué Laho Bangoura.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin