Des conducteurs de taxis motos de N’Zérékoré ont décidé de se rendre justice en lynchant un présumé voleur. Ils ont violemment battu le jeune, le laissant pour mort. Mais, ce dernier a miraculeusement survenu et il se trouve sous soins intensifs, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

L’acte s’est passé ce vendredi, 13 décembre 2019 au quartier Nakouyakpala, dans la commune urbaine de N’Zérékoré. Plusieurs conducteurs de taxis motos ont conduit de force Kémoko Sidibé dans cette localité. Ils ont tabassé le jeune homme de 26 ans, accusé d’avoir volé une moto, sous les yeux de madame Sény Doris Théa, présidente du conseil de quartier de Nakouyakpala.

« Je dormais sous un manguier parce que depuis hier je ne suis pas bien portant. Soudain, j’ai été réveillé par le bruit de motos qui venaient vers moi. Ils sont venus déposer ce présumé voleur sur la route qui traverse chez moi. Le temps pour moi d’aller en savoir plus, ils étaient déjà en train de le tabasser et de faire passer la moto sur lui parce qu’il aurait volé une moto. Et comme je ne connaissais personne dans le groupe, j’ai appelé le maire pour l’informer qu’un jeune vient d’être lynché par des conducteurs de taxis motos, venus de la ville », a expliqué l’autorité locale.

Après avoir violemment battu le jeune, les conducteurs de taxis motos l’ont laissé pour mort et ont rebroussé chemin. « Quand ils ont vu que la victime ne bougeait plus, ils ont pris la fuite. C’est quand le maire est arrivé sur les lieux, qu’il a constaté que le jeune n’était pas encore mort, il l’a embarqué dans le véhicule des sapeurs-pompiers pour le conduire à l’hôpital », ajoute Sény Doris Théa.

Elle déplore cet acte et invite les citoyens à éviter de se rendre justice. « Ce que je demande à la population, c’est d’être responsable, d’éviter la vindicte populaire, de se référer toujours à la justice. Et de ne plus envoyer les présumés voleurs ici. S’ils arrêtent un voleur, ils n’ont qu’à le confier aux services de sécurité ou à la justice et non l’envoyer dans nom quartier pour le lyncher car cela ternit l’image du quartier », a dit la présidente du conseil de quartier de Nakouyakpala.

Aux dernières nouvelles, le jeune Kémoko Sidibé est sous soins intensifs à l’hôpital régional de N’Zérékoré.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél. : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin