Ministère DE L’ENERGIE

           —————-

                  

ELECTRICITE DE GUINEE

—————————————-

Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Electricité en Guinée (PAAEG)

————————————–

Financement : Banque Mondiale (BM) et Agence Française de Développement (AFD)

AVIS DE MANIFESTATION D’INTERÊT POUR LE RECRUTEMENT D’UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES POUR L’UNITE DE GESTION DU PROJET (UGP- EDG)

Secteur : Energie

N° d’Identification du Projet : P164225

IDA Don n° : D426 – GN

IDA Crédit n° : 6372 – GN

Décembre 2019

  1. CONTEXTE:

Le gouvernement guinéen, avec l’appui de la Banque Mondiale, a préparé un prospectus d’investissement pour l’accès à l’électricité, initialement prévu dans la période 2016-2020, visant à doubler le taux d’accès à l’électricité, du taux actuel de 18% à 36%, dans les cinq prochaines années avec un objectif d’aller vers un accès universel d’ici à 2030. Une table ronde des donateurs a eu lieu à la mi-novembre 2017 à Paris pour présenter le prospectus et mobilisé environ 380 millions sur 645 millions de dollars pour la mise en œuvre du programme national d’accès à l’électricité.

Le Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Electricité en Guinée (PAAEG) s’inscrit dans ce cadre et vise l’amélioration de l’accès à l’électricité dans des régions sélectionnées à travers une logique de connexion à moindre coût via : (i) la normalisation des branchements illégaux ; (ii) le renforcement, la densification et l’extension des réseaux électriques de distribution ; et (iii) l’électrification des localités rurales avec des solutions hors réseaux.

Il comporte trois (3) composantes principales à savoir :

Composante1 : Renforcement et extension du réseau dans les régions sélectionnées et normalisation des branchements illégaux. Elle est subdivisée en trois (3) sous-composantes que sont :

  • sous composante 1.1 : Normalisation des branchements illégaux à Conakry.
  • sous composante 1.2 : Réhabilitation et extension des réseaux électriques de distribution à Manéah, Dubréka et Coyah.
  • sous composante 1.3 : Réhabilitation, extension et densification des réseaux électriques de distribution de Forécariah et Kindia et renforcement du poste source Kindia.

Composante 2 : Électrification de villages/localités isolés à l’aide de mini-réseaux équipés de systèmes hybrides (solaire PV avec batterie/diesel).

Composante 3 : Ingénieur Conseil, Coordination de l’Approche Globale Sectorielle (SWAp), assistance technique, renforcement des capacités et soutien à la mise en œuvre du Projet.

Le projet PAAEG est financé par l’Association Internationale pour le Développement (IDA) et l’Agence Française de Développement (AFD). La durée prévisionnelle d’exécution est de cinq (05) ans.

  1. STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DE l’UGP-EDG:

Électricité de Guinée sera responsable du suivi de tous les aspects techniques, fiduciaires de la composante 1 du PAAEG et de tous les aspects de sauvegarde environnementale et sociale des composantes 1 & 2.

Pour ce faire, elle mettra en place une Unité de Gestion du Projet qui aura pour missions principales :

  • la coordination des activités de la composante 1 du projet ;
  • la gestion administrative, financière et comptable du projet au niveau de l’EDG ;
  • la préparation des demandes de retrait au titre du Financement ;
  • la préparation des Plans Annuels de Travail et le budget au titre de la composante 1 du projet ;
  • la gestion du Compte Spécial IDA et AFD au sein de l’EDG ;
  • la gestion des passations des marchés et contrats au titre de la Composante 1 du Projet ;
  • la préparation des rapports d’avancement trimestriels pour la composante 1 et les transmettre à la Cellule de Coordination du MEH pour consolidation et transmission à la BM et à l’AFD au plus tard trente (30) jours après la fin de chaque trimestre ;
  • le suivi, la supervision et l’évaluation des activités relatives à la composante 1 du Projet.

Électricité de Guinée a l’intention d’utiliser une partie des ressources accordées pour financer le contrat de services d’un Consultant Individuel, Spécialiste en passation de marchés, pour l’Unité de Gestion du Projet (UGP-EDG).

  • TERMES DE RÉFÉRENCE

 

3.1.     DÉPENDANCE HIÉRARCHIQUE ET FONCTION PRINCIPALE

Le Spécialiste Passation des Marches sera recruté sur une base concurrentielle, est responsable de la mise en œuvre du processus de passation des marchés du projet. Il est placé sous l’autorité du Chef du projet et est basé à Conakry.

3.2.     PROFIL ET EXPÉRIENCE REQUIS

  • Titulaire d’un diplôme (au moins BAC+4) ou diplôme équivalent en ingénierie, architecture, droit, gestion, commerce ou domaine connexe ; Une formation Spéciale en Procédures de Passation des Marches des bailleurs de fonds du développement serait un atout ;
  • Avoir au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente en procédures de passation de marchés publics en général dont : (i) trois (3) ans au moins en tant que Spécialiste Passation des Marches de projets de développement finances par les Banques ou Institutions multilatérales de développement  ou (ii) quatre (4) ans au moins en tant qu’Analyste Passation des Marches de projets de développement finances par les Banques ou Institutions multilatérales de développement ;
  • Avoir des connaissances sur les règles et procédures de la Banque Mondiale serait un atout ;
  • Avoir des connaissances sur la réglementation guinéenne en matière de passation de marchés publics serait également un atout ;
  • Avoir une bonne aptitude pour le travail d’équipe ;
  • Aptitude à utiliser les logiciels standards de Microsoft Office (Word, Excel, PowerPoint etc…).

En outre, le candidat ou la candidate devra avoir (i) le sens de l’organisation et de la planification des activités (ii) un esprit d’initiative et le sens de l’anticipation ; (iii) le sens de la communication; (iv) la capacité à mettre en place un bon dispositif d’archivage des dossiers; et (v) l’expérience de travailler sous pression et dans un souci de respecter les échéances du projet.

3.3.     TÂCHES ET RESPONSABILITÉS

  1. En ce qui concerne la programmation :
    • Élaborer et tenir à jour les plans de passation de marchés suivant le modèle requis par l’IDA «  le STEP » pour les projets d’investissement comportant une description succincte des activités/marches, l’estimation prévisionnelle, les méthodes de passation ,  les types de revue, les calendriers  conformément aux termes des accords de Don/Prêt.
  2. En ce qui concerne la préparation des documents d’appels d’offres :
    • Préparer les dossiers d’appels d’offres et les demandes de propositions et veiller à ce que ces dossiers reçoivent les approbations nécessaires dans un premier temps des administrations nationales et ensuite du bailleur de fonds selon les dispositions prévues dans les accords de Don/Prêt.
    • Préparer les dossiers de pré-qualification ou sélection initiale  de travaux, fournitures et services autres que services de consultants;
    • Préparer les dossiers de pré sélection des cabinets ou consultants individuels pour les services de consultants;
    • S’assurer que les dossiers ont reçu les approbations nécessaires (au niveau national et auprès du bailleur de fonds) selon les seuils convenus dans les accords de Don/Prêt.
  3. En ce qui concerne la passation de marchés :
    • Préparer et faire publier les avis généraux, avis spécifiques et manifestations d’intérêt pour recevoir les expressions d’intérêts pour les services de consultant, les avis de pré sélection et les avis spécifiques d’appels d’offres de travaux et de fournitures ;
    • Assurer en plus des avis ci-dessus la plus large publicité en faisant publier si nécessaire des avis dans des revues spécialisées, dans le Business Développement et si nécessaire, en les communiquant aux représentations diplomatiques installées dans le pays ;
    • Veiller à l’inscription à l’ordre du jour des commissions de passation des marches les étapes du processus d’évaluation des offres ou propositions (ouvertures des plis évaluations et attributions) ;
    • Veiller au respect de la confidentialité dans les travaux d’évaluation des offres, candidatures et/ou propositions, s’assurer que ceux-ci reçoivent les approbations nécessaires des services compétents de l’administration d’une part et du bailleur de fonds d’autre part ;
    • Préparer les marchés/contrats et veiller à ce qu’ils soient signés, approuvés, visés, enregistrés et notifiés selon les procédures prévues et dans les meilleurs délais ;
    • S’assurer que les soumissionnaires non retenus reçoivent les informations nécessaires par la publication des résultats des attributions des marchés, conformément aux dispositions du Règlement de Passation des Marches pour les Emprunteurs de la Banque mondiale de juillet 2016, révisé en novembre 2017 et Août 2018.
  4. En ce qui concerne la connaissance du contexte local en matière d’offres :
    • Ouvrir et tenir à jour un répertoire des fournisseurs et des entreprises en utilisant les procédures de pré sélection ;
    • Tenir un répertoire de consultants qualifiés au fur et à mesure des manifestations d’intérêts ;
    • Ouvrir et tenir à jour un bordereau des prix unitaires (pour fournitures courantes et équipements) les plus usuels.
  5. En ce qui concerne l’exécution des marchés :
    • Assister le Chef de Projet dans la gestion des contrats en vue du respect des clauses contractuelles ;
    • Veiller à ce que les engagements sur marchés soient systématiquement communiqués aux Chefs de Composantes et aux comptables ;
    • Veiller à ce que les dispositions nécessaires aient été prises pour que l’exécution des marchés soit supervisée suivant les exigences spécifiques de chaque marché ;
    • Organiser les commissions de réception des fournitures, travaux et prestations, et s’assurer que ces biens et services sont conformes aux spécifications des marchés ;
    • Prendre les mesures nécessaires pour que les biens et services soient livrés et entreposés en sûreté aux endroits et aux dates précisées conformément aux dispositions des marchés ;
    • Prendre les mesures nécessaires pour que les services soient rendus dans les délais prévus et de manière efficace.
  6. En ce qui concerne le respect des accords avec les bailleurs de fonds :
    • Veiller à ce que les procédures décrites dans les accords avec les bailleurs soient respectées à tous les stades du processus de passation des marches.
  7. En ce qui concerne l’utilisation des biens acquis :
    • En collaboration avec le Responsable Administratif et Financier et les comptables, participer à l’élaboration et à la tenue à jour des rapports sur l’utilisation et le fonctionnement des équipements mis à la disposition des diverses composantes ;
    • Tenir à jour les registres des immobilisations en accord avec le RAF.
  8. En ce qui concerne les rapports périodiques :

Le SPM remettra au Chef de Projet un rapport d’activités à chaque trimestre, à chaque fin d’année, et des rapports spécifiques à l’occasion des missions de supervision de la Banque.

  1. MÉTHODE DE SÉLECTION

Le Spécialiste Passation des Marches du projet sera sélectionné suivant les méthodes de sélection des consultants individuels définies dans le Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs de la Banque mondiale de juillet 2016 révisé en novembre 2017 et Août 2018.

  1. CONDITIONS D’EMPLOI ET DE RECRUTEMENT

5.1       Le contrat d’un Spécialiste en Passation des Marchés (SPM), sera d’un (1) an renouvelable par reconduction sous réserve de l’évaluation annuelle satisfaisante de ses performances et ce jusqu’à la fin du projet, après une période probatoire de six (6) mois au cours de la première année.

Les performances du consultant seront évaluées tous les douze (12) mois sur la base des éléments suivants et non limitatifs :

  • Qualité de la planification et du suivi des opérations de passation des marchés ;
  • Qualité des documents soumis à la revue préalable de la Banque mondiale pour non objection ;
  • Qualité du système de classement des documents de passation des marchés ;
  • Qualité des documents examines pendant les revues a posteriori de la Banque ;
  • Qualité du suivi de l’exécution des marchés signés.

5.2.     Durée initiale du Contrat

Contrat initial d’un (1) an, renouvelable sur la base de la performance jusqu’à la fin du Projet (à priori cinq années).

5.3      Lieu de travail

Poste basé à Conakry avec des déplacements possibles dans la zone d’intervention du projet.

5.4      Dossier de candidature :

Les candidats ou candidates intéressé(e)s doivent présenter le dossier suivant :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un curriculum vitae détaillé, récent et certifié sincère par le candidat ;
  • Des copies des diplômes, des contrats, des attestations ou des certificats d’exécution de bonne fin et tout autre document attestant les qualifications et expériences acquises par le candidat.

Le dossier de candidature doit être déposé à l’adresse ci-dessous mentionnée par mail et sous pli fermé et porter clairement la mention  « Appel à candidature  02/EDG/UGP-PAAEG/2019 pour le poste de SPM» au plus tard le 06/01/2020 à 10 h 00.

A l’attention de : Monsieur Mamadou Alpha BALDE

Chef du Projet PAAEG – UGP-EDG

Mobile : (+224) 622 65 26 51

E-mail : alphasamakoun@gmail.com

Immeuble EDG – 4ème Etage, sis à la Cité chemins de fer, Commune de Kaloum

BP : 1463, Conakry – République de Guinée.

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin