Kindia : un véhicule de transport attaqué par des hommes armés

Un véhicule de transport en commun, en provenance de Labé, a été attaqué par des coupeurs de route dans la nuit du mardi à ce mercredi, 18 décembre 2019, à Kindia. Les assaillants ont enlevé l’argent et les téléphones des occupants de la voiture avant de disparaître dans la nature, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

Thierno Mamadou Barry, chauffeur

L’attaque a eu lieu aux environs de 4 heures du matin à Séguéya, un district relevant de la commune urbaine de Kindia. Selon Thierno Mamadou Barry, le chauffeur de la voiture, il a été pourchassé par des hommes circulant en motos et armés d’une PMAK. Ils ont réussi à arrêter le véhicule et à dépouiller ses occupants. « Il y a un passager qui m’a dit de le faire descendre à Séguéya. Soudain, quatre personnes qui étaient sur une moto sont venues vers moi. L’un d’eux a braqué l’arme sur moi en me disant de m’arrêter sinon il va me tuer. C’est ainsi que je me suis garé », a-t-il expliqué.

Mamadou Barry

Lorsque le chauffeur s’est garé, les coupeurs de route l’ont fait descendre et ont pris le contrôle de la voiture. « Ils ont pris le chauffeur pour le mettre dans le coffre et couper le contact. Ils ont mis tout le monde au respect et l’un d’entre eux a démarré la voiture pour la conduire en brousse. Ils nous ont mis par à terre en nous intimant de ne pas bouger. Ils nous ont fouillés et ont pris notre argent et nos téléphones. Personnellement, j’ai perdu un montant de 30 000 francs CFA plus 250 000 francs guinéens et trois téléphones », indique Mamadou Barry, l’un des passagers, qui vit au Gabon.

François Camara

François Camara, un autre passager en provenance de Dakar, dit avoir perdu aussi une importante somme d’argent. « J’avais 500 000 francs CFA, 100 000 francs guinéens et mes deux téléphones portables. Tout cela a été emporté par les bandits. Donc nous sommes ce matin à la Brigade de Recherche de Kindia pour leur demander de mener des enquêtes pour retrouver les auteurs de cette attaque. Ensuite, leur demander de renforcer la sécurité à Kindia. Kindia est en danger. Celui qui a braqué l’arme sur nous est une personne handicapée, il portait une tenue et des chaussures militaires », a-t-il souligné.

Après avoir reçu les victimes, la Brigade de Recherche de Kindia, a ouvert une enquête sur ce dossier. De leur côté, le chauffeur et ses passagers ont continué sur Conakry.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 628516796

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS