Fodé Oussou à Guineematin.com : « il n’y aura pas d’élections législatives sans l’UFDG »

Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG

Au cours d’un entretien téléphonique avec un reporter de Guineematin.com, le vice-président de l’UFDG a rassuré qu’il n’y aura pas d’élections législatives en Guinée sans son parti. Dr. Fodé Oussou Fofana a indiqué qu’il est impossible d’aller au vote avec le fichier électoral actuel et que la CENI serait téléguidée à partir de la présidence de la République et que le chef de l’Etat s’appuierait sur une autre personne que Me Salif Kébé.

Dénonçant le fonctionnement de la commission électorale nationale indépendante, Fodé Oussou Fofana a pointé du doigt un citoyen dont la maman serait originaire du Burkina Faso. « Je suis convaincu que le patron de la CENI, c’est le Président Alpha Condé parce que c’est lui qui contrôle le fichier électoral. Je ne suis pas convaincu que Salif Kébé soit au courant de ce qui se passe sur le fichier électoral. Il paraîtrait que le site central est géré par un Burkinabé, en tout cas par un monsieur dont la maman est Burkinabé et qui ne rend compte qu’à monsieur Alpha Condé. C’est pour cette raison que la CENI est incapable jusqu’à ce jour d’afficher même le résultat de ce fichier », a-t-il accusé.

Parlant de la prolongation du délai de dépôt des listes de candidature, a rappelé que le président de la CENI devait plutôt écrire à qui de droit, tout en donnant les raisons pour lesquelles il souhaite le prolongement. « Aujourd’hui, il (Me Salif Kébé : ndlr) fait de l’arrogance comme il veut, fixe les cautions comme il veut et viole la loi », ajoute Fodé Oussou Fofana, avant de s’interroger : « ou Salif Kébé ne maîtrise pas les textes de loi ou alors il est dans la logique de violer la loi parce que le dépôt des listes de candidature se fait 60 jours avant le scrutin au plus tard. Cela voudrait dire que la date limite de dépôt de candidature, en tout cas, si la date des élections est maintenue au 16 février, c’est le 28 décembre le dernier délai. Mais, la CENI continue à enregistrer des listes de candidature. Donc, ceux qui ont déposé leurs listes au moment où la date a expiré sont dans l’illégalité totale ».

S’exprimant sur la candidature du ministre Bantama Sow à Mamou, l’opposant ironise, tout en rassurant que le jeune ministre n’aura aucune chance d’être député à Mamou, même si l’élection allait se tenir… « Pour moi, c’est une façon pour monsieur Alpha Condé de le remercier tout comme les autres ministres qui sont candidats. Bantama Sow sait que depuis 2010, il n’a gagné aucune élection à Mamou. L’espoir, c’est de le voir seul candidat contre les petits partis pour dire qu’il est député de Mamou. Je rassure qu’il n’y aura pas d’élection dans ce pays sans nous (l’UFDG et les partis alliés). Cela veut dire qu’il n’y aura pas d’élection pour le RPG et surtout il n’y aura pas d’élection tant que le fichier électoral ne sera pas consensuel », a insisté le vice-président de l’UFDG.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS