Le 33ème sommet de l’Union africaine se tiendra les 9 et 10 février 2020, à Addis-Abeba, en Ethiopie. Il va réunir les chefs d’Etat et de gouvernement du continent, dont le guinéen Alpha Condé. Au nombre des sujets qui seront débattus, la crise libyenne et la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale (Zlec), a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est sous le thème : « Faire taire les armes crée des conditions propices au développement de l’Afrique », que se tient ce sommet des chefs d’Etat de l’UA. Il s’agit notamment de chercher à mettre fin aux conflits armés en Libye, au Sahel ou encore Soudan du Sud. La question libyenne s’impose d’ailleurs comme un sujet crucial pour l’Union africaine. Car, depuis le début de l’insurrection qui a conduit à la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, l’Afrique n’a été qu’un simple spectateur de la crise libyenne.

L’Union africaine compte s’impliquer cette fois pour essayer de ramener la paix dans ce pays. Pour cela, elle compte sur le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, qui va remplacer son homologue égyptien, Abdel Fatah Al Sissi, à la tête de l’organisation continentale. Respecté par les protagonistes dans la crise libyenne, le nouveau président de l’Union africaine est vu comme un atout dans la recherche d’une solution au conflit armé qui mine ce pays d’Afrique du nord depuis 9 ans. Il devrait

Autre sujet important de ce sommet, c’est la mise en œuvre progressive de la Zone de libre-échange continentale (Zlec). Lancée en juillet 2019 à Niamey (Niger), cette initiative a donné lieu à d’intenses négociations, avant de début de sa mise en œuvre, prévue le 1er juillet 2020. En marge de ce sommet, le président nigérien, Mahamadou Issoufou doit présenter un rapport d’étape. Il sera également question d’élire son secrétaire général. Trois candidats, venus d’Afrique du Sud, du Nigeria et de la République Démocratique du Congo (RDC), auraient été déjà été présélectionnés.

Les chefs d’Etat et de gouvernement vont se pencher également sur plusieurs autres questions, dont celle de la réforme de l’Union africaine, afin de la rendre plus efficace et moins budgétivore. Le président guinéen, Alpha Condé, est attendu dans la soirée de ce samedi, 08 février, à Addis-Abeba. Plusieurs de ses homologues sont déjà arrivés dans la capitale éthiopienne.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin