La polémique se poursuit à N’Zérékoré autour de l’incendie de la Commission Électorale Préfectorale Indépendante. Moïse Haba, le coordinateur régional du Bloc Libéral et membre du FNDC, a réagi au micro du correspondant de Guineematin.com dans la préfecture, suite aux différentes sorties des autorités locales, accusant l’opposition d’être à l’origine de cet incendie. Il dénonce des déclarations calomnieuses.

« Je crois que les partis politiques de l’opposition sont les organisations légalement constituées en République de Guinée. Nous ne vivons pas dans la clandestinité. Si nous voulons faire des actes, on fait au vu et au su de tout le monde. Ce que les autorités en place font comme déclarations, ce sont des déclarations que je qualifie de calomnieuses, ce sont des déclarations de nature à diffamer les partis d’opposition à N’Zérékoré », a déclaré l’opposant.

Le premier responsable du parti de Faya Millimono à N’Zérékoré parle plutôt d’un coup monté par les autorités locales, dans le seul but de réussir leur fraude. « J’étais informé depuis longtemps que le matériel qui est venu, ils l’ont débarqué à la résidence du préfet. Ce n’est pas là-bas que ça devait être débarqué, mais c’est au siège de la CEPI.

Ils ont dû fomenter donc l’incendie des locaux de la CEPI pour soustraire le matériel qui était là-bas et aller travailler dans les locaux de l’administration ou du camp afin de faciliter la fraude qu’ils préparent. Donc au contraire, moi je ramène la balle dans leur camp, ils doivent être poursuivis. Ils connaissent quelque chose sur ce qui est arrivé à la CEPI », soutient Moïse Haba.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin