En tournée de sensibilisation des populations de la région forestière contre le projet de nouvelle Constitution et les élections législatives du 1er mars 2020, plusieurs leaders de l’opposition guinéenne ont été pris à partie par des citoyens non identifiés. L’attaque a eu lieu dans la matinée de ce mercredi, 19 février 2020, à Kissidougou, a appris Guineematin.com à travers son correspondant de Guineematin.com basé à N’Zérékoré.

Joint au téléphone, François Bogola Haba, ancien président de l’UGDD et membre de la délégation, a confirmé l’information. « Le cortège de Jacques Gbonimy, Pépé Francis Haba, Faya Millimouno, Etienne Soropogui, Norbert Kpoghomou, Zoa Dramou… a été attaqué frontalement à Kissidougou, qui constitue la première étape d’une longue tournée en région forestière », a-t-il indiqué.

L’opposant ajoute que ses amis et lui ont essuyé des jets de pierres, qui ont fait des blessés légers. Des vitres de leurs ont également été brisées. Mais malgré cette attaque, il promet que la mission va continuer sa tournée de sensibilisation dans la région. « Unis, nous sommes forts. Pas de troisième mandat pour personne ! Pas d’élections le 1er mars ! ».

François Bogola Haba invite les populations de la région forestière à recevoir et à soutenir cette délégation. « Soutenons la mission de nos leaders politiques en Guinée Forestière pour sauver la démocratie et l’Etat de droit dans cette région reculée du pays, où les administrateurs territoriaux et le parti au pouvoir mènent une guerre ouverte contre le FNDC et traumatisent les citoyens », a lancé l’ancien président du parti UGDD.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com