A quelques jours du contesté scrutin législatif et référendaire du 1er mars, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ne désarme pas et appelle à la mobilisation générale. L’appel à manifester de ce jeudi, 27 février 2020, a entrainé une relative paralysie des activités commerciales et de la circulation au grand marché de Madina, dans la commune de Matam, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le FNDC n’entend pas reculer devant la volonté d’Alpha Condé de doter la Guinée d’une nouvelle constitution, qui lui ouvrirait la voie à un 3ème mandat. Les manifestations se poursuivent dans certaines parties du pays, à l’image de ce jeudi 27 février. Le marché de Madina n’échappe pas à cette réalité où les activités ont tourné au ralenti au grand dam des citoyens.

Abdoulaye Bah, vendeur de chaussures à Madina, se plaint de ces manifestations récurrentes du FNDC. « Les manifestations du FNDC paralysent les activités commerciales à Madina. En ce sens que pendant ces journées, on ne peut qu’avoir deux à trois clients. Et ça ne nous arrange pas du tout. Ce que je voudrais dire aux leaders du FNDC, il faut qu’ils allègent leur manière de manifester. Il faut qu’ils revoient encore leur stratégie de protestation contre un éventuel 3ème mandat d’Alpha Condé. Il faut qu’ils sachent encore que le guinéen vit du quotidien ».

Pour Aboubacar Moussa Barry, marchands de produits cosmétiques, le combat du FNDC est noble mérite d’être appuyé. « Pour moi, ces manifestations du FNDC ne me dérangent pas malgré qu’elles causent la paralysie de nos activités. Il faut le dire, ce combat mené par le FNDC est une manière de sauver notre jeune démocratie qui veut être dévorée par Alpha Condé et ses arrivistes du gouvernement. Donc, ce combat de ces leaders est noble pour moi parce que je ne serai pas prêt pour qu’Alpha Condé brigue un 3ème mandat. Nous sommes prêts à empêcher la tenue des élections prévues le 1er mars 2020 ».

Par contre, Ibrahima Biro Kourouma, vendeur de friperie à Madina, soutient que le FNDC est entrain de fatiguer les guinéens pour un combat voué à l’échec. « Ces protestations des leaders du FNDC ne me s’intéressent pas parce que pour moi, c’est une manière de fatiguer nous les guinéens. Il faudrait qu’ils sachent une seule chose, le pouvoir, c’est Dieu qui le donne. Donc, tant qu’Alpha Condé a envie de briguer plusieurs mandats en Guinée, il le fera sans un problème parce qu’il a la bénédiction de Dieu et nous le souhaitons avec toutes nos forces. Nous n’avons pas peur de ces manifestations de feu de paille du FNDC. Ils sont trop petits dans cette affaire-là. Pour finir, je m’en vais vous dire qu’on en a marre de ces pagailles organisées par ces rebelles du FNDC ».

Même son de cloche chez Amadou Touré, vendeur de chaussures, qui tacle le FNDC. « Je n’ai rien compris dans cette affaire des marches pacifiques du FNDC, ayant pour prétexte de protester contre un éventuel 3ème mandat d’Alpha Condé ou pour empêcher la tenue du couplage des élections prévues le 1er mars. Je m’en vais leur dire qu’ils n’ont aucune force de braver un président qui est démocratiquement élu. Ça ne sera pas possible. Il est temps pour eux de rejoindre immédiatement le camp de la mouvance présidentielle. Nous n’accepterons pas que des individus malintentionnés viennent brûler la Guinée ».

Léon Kolié pour Guineematin.com

Tél: 661 74 99 64

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com