Faux documentsUn conseiller de l’UFDG à la mairie de Norassoba, commune rurale de la préfecture de Siguiri, a été violemment agressé ce samedi, 1er décembre 2018 par un groupe de jeunes. La victime accuse des jeunes du RPG Arc-en-ciel tandis que le maire de la localité parle de simples loubards, a appris le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Djala Camara, élu de l’UFDG dans la commune rurale de Norassoba, se rendait à la mairie à la demande du maire, lorsqu’il a été attaqué par un groupe de jeunes. Les agresseurs ont molesté l’opposant et endommagé sa moto. La victime indique que ses agresseurs sont des jeunes du RPG Arc-en-ciel. « Ce matin, j’ai reçu l’appel de monsieur le maire qui m’a demandé de me rendre à la mairie parce que les missionnaires qui étaient allés à Siguiri sont sont rentrés.

J’ai pris donc ma moto pour y aller. Mais, quand je suis arrivé au niveau du carrefour du grand marché, au centre-ville, un groupe de jeunes est sorti devant moi, ils m’ont barré la route. Quand je me suis arrêté, ils m’ont fait tomber, ils m’ont frappé au point de perdre connaissance. Ils ont endommagé aussi ma moto et j’ai perdu un montant de 900 000 francs. Ce sont des jeunes du RPG qui ont fait cela », a expliqué Djala Camara.

Mais, le maire de Norassoba, n’est pas d’accord avec cette version. Selon Karifa Karène Doumbouya, cette attaque est un fait de loubards. « Ce matin, j’ai invité tous les conseillers à se rentre à la mairie. C’était par rapport au compte rendu de la mission qui s’est rendue à Siguiri. Les gens nous ont informé qu’il a été agressé par un groupe de jeunes, mais je vous dis que ces jeunes n’ont pas agi au nom du RPG, ce sont des loubards », a souligné le maire.

Djala Camara est allé à l’hôpital pour des soins et aucun de ses agresseurs n’a été arrêté.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin