Mamadou Nassirou Diallo

Le Centre Islamique de Formation et de Documentation (CIFOD) poursuit son programme de formation sur le Saint Coran pour les adultes musulmans intellectuels de Guinée.

Dans la journée d’hier dimanche, 09 décembre 2018, ils étaient nombreux à suivre cette formation à l’école privée La Source, au quartier Minière, rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La tenue de cette formation est partie d’un vide constaté par le CIFOD dans l’apprentissage du Saint Coran par les adultes intellectuels musulmans qui n’ont pas eu la chance d’apprendre le Coran en bas âge.

Selon Mamadou Nassirou Diallo, coordinateur du CIFOD, « on a développé un programme qu’on a expérimenté. Au bout de trois mois, quelqu’un qui ne connaissait rien du Coran pourra, avec notre méthode et par la grâce d’Allah, lire le Coran. Nous avons commencé cette formation le 12 mars 2017 qui était le lancement de la première édition ici à la Source à la Minière. Aujourd’hui, nous sommes à la huitième édition ».

Oustaz Ousmane Dramé

Pour sa part, Oustaz Ousmane Dramé, chef pédagogique du CIFOD et formateur, est revenu sur le contenu des cours dispensés aux bénéficiaires. « Avec les débutants, dans un premier temps, la formation est basée sur l’apprentissage de la lecture, c’est-à-dire on se base sur les lettres de l’alphabet Arabe. Ensuite, on leur apprend à lire le Coran. Ici, le Coran se lit en Arabe, mais on explique en Français. Comme ils comprennent déjà le Français, c’est un acquis pour faciliter la compréhension », a-t-il souligné.

Hadja Rouguiatou Soumah

Fonctionnaire au Ministère du Tourisme et de l’Artisanat, Hadja Rouguiatou Soumah est venue s’inscrire pour cette formation d’apprentissage du Saint Coran. Elle en a expliqué les raisons en ces termes : « je suis inscrite tout d’abord, parce que je suis musulmane, et j’essaye de pratiquer ma religion comme je le peux. Vous savez, on n’a pas eu la chance de poursuivre les cours coraniques quand on était petites. Nous, on a eu des difficultés. Ma maman était absente de la maison pour des raisons politiques et les Karamoko programmés pour les cours ne venaient plus. En fait, on a grandi sans notre maman. Et donc, nos cours se sont perturbés. Nous, on a appris comme ça, dans le livre transcrit en français. Maintenant que je suis une personne mâture, je voudrais essayer de lire moi même le Coran. J’ai été à la Mecque, mais je lis le Coran en français. Donc, je voudrais lire et comprendre en Arabe ».

Plusieurs adultes, tous des intellectuels, viennent s’inscrire en grand nombre pour suivre cette formation.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel: 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin