Comme plusieurs autres départements, le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire a connu une importante hausse de son budget pour l’exercice 2019.

Le projet de budget présenté par le ministre Dr Ibrahima Kourouma hier lundi, 10 décembre 2018 devant l’Assemblée nationale, fait état d’une augmentation de 84% par rapport au budget de cette année, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

C’est la plus importante hausse enregistrée jusque-là. Le budget du ministère de la ville et de l’aménagement du territoire passe de 63 milliards 25 millions 640 mille francs en 2018, à 115 milliards 893 millions 631 mille francs en 2019. Soit une augmentation de 84%.

Un budget que Dr Ibrahima entend utiliser pour exécuter la politique du département visant à créer un cadre de vie sain et sécurisé. Ce qui passe selon lui, par la promotion d’un habitat répondant aux besoins des populations dans une perspective de développement économique efficace, écologiquement soutenable et socialement équitable.

Et, cela repose sur les orientations du Plan national de développement économique et social (PNDES) et sur la politique nationale de l’habitat appelée « Vision habitat b2021 » qui s’articule sur quatre composantes.

Au nombre de ses axes, la bonne gouvernance du secteur et l’éradication des quartiers insalubres, à travers la réalisation d’infrastructures et d’équipements adéquats.

Dr Ibrahima Kourouma prévoit également l’établissement des textes d’application et la vulgarisation des codes relatifs au secteur de l’habitat.

Depuis l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin