Le tribunal de Kindia a condamné, ce lundi, 24 décembre 2018, deux personnes pour outrage et violence à des agents de police. Sékouba Soumah, chauffeur résidant à Kindia et Alpha Oumar Barry qui réside à Conakry, ont été reconnues coupables d’avoir giflé des policiers. Ils ont écopé chacun de 3 mois d’emprisonnement plus le payement d’une amende de 500 mille francs, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Si le cas de Sékouba Soumah n’était pas connu du grand public, c’est tout le contraire pour celui d’Alpha Oumar Barry. La gifle que le vieil homme a administrée récemment à un agent de la police routière dans la sous-préfecture de Damakhania, à Kindia, avait été filmée et la vidéo avait fait le tour des réseaux sociaux. C’est suite à la publication de cette vidéo d’ailleurs que le vieux a été interpellé à Conakry et conduit à Kindia.

Il a été jugé en même temps que Sékouba Soumah, un chauffeur qui avait giflé aussi un policier dans la commune urbaine de Kindia. Le tribunal les a reconnues coupables d’outrage et de violence à l’endroit des agents et les a condamnés à 3 mois de prison ferme et au payement d’une amende de 500.000 francs chacun. Selon le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kindia, Mamadou Dian Bora Diallo, ce genre d’actes ne seront plus jamais pardonnés par la justice.

Mamadou Dian Bora Diallo

« Le parquet de Kindia, pour tous les cas de ce genre, a décidé d’appliquer une tolérance zéro. Ce n’est pas une personne qu’on vise mais c’est pour répondre au caractère violent des populations qui s’attaquent aux forces de police et de gendarmerie qui exercent leurs fonctions. Nous, nous avons demandé à ce que ces personnes soient condamnées, nous avons requis une condamnation de 7 mois ferme. Le juge ne nous a pas suivis. Et Sékouba Soumah et Alpha Oumar Barry, il les a condamnés à 3 mois d’emprisonnement ferme et au payement d’une de 500.000 GNF chacun (…) Toute personne, tout citoyen qui agresse non seulement des citoyens ou des forces de sécurité sera jugé et condamné conforment à la loi », a réagi le procureur au micro de Guineematin.com, juste après la publication de la décision du tribunal.

Me Sory Barry

De son côté, maître Sory Baïlo Barry, l’avocat d’Alpha Oumar Barry, regrette cette décision et accuse le procureur d’acharnement contre son client. « Je suis déçu de la décision qui vient d’être rendue, d’autant plus que les circonstances qui ont prévalu à la décision laissaient présager déjà une condamnation. On n’a pas tenu compte de l’état du prévenu, c’est-à-dire de sa personne, on n’a pas tenu compte de l’infraction commise. Mais, des circonstances qui sont tout à fait extérieures aux éléments de la procédure. 

L’incident a eu lieu un samedi. Les agents, mon client et les autres passagers se sont transportés au bureau de la police de Kindia. Mon client a présenté des excuses publiques qui ont été acceptées. Le représentant du Ministère Public de Kindia en la personne de monsieur Alsény Bah qui est le substitut du procureur a été appelé par le directeur de la police. Il est venu assister, ils ont convenu que c’est réglé, le dossier est classé.

Deux jours après, on voit les images circuler, le procureur de la République de Kindia donne l’ordre d’aller chercher le vieux à Conakry. Ce qui fut fait. On l’envoie, on le présente devant les médias comme s’il a commis un crime crapuleux. Ses parents aussi sont allés au commissariat de police pour présenter des excuses, la police a dit avoir pardonné. Après, le procureur passe par des intermédiaires pour demander de l’argent à mon client. Comme il n’a pas payé l’argent, il s’est déchaîné contre lui à l’audience », estime l’avocat de la défense.

Finalement, maître Sory Baïlo Barry a annoncé qu’il fera appel de cette décision du Tribunal de Première Instance de Kindia.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin