Dr. Ismaël Doukouré

Comme annoncé précédemment, le secrétaire général de la commune de Matoto, Sékou Conté, tout comme son ministre de tutelle, réaffirme la reprise du vote pour l’élection de l’exécutif local. Une sortie qui provoque une levée de bouclier du camp Kalémodou Yansané, qui clame haut et fort que le conseiller de l’UFDG est le seul maire élu de Matoto.

Dr Ismaël Doukouré, élu sur la liste de l’UFDG à la commune de Matoto, accuse le secrétaire général d’être l’instigateur de tout ce qui s’est passé lors de l’élection du 15 décembre dernier. Dans une interview accordée à un reporter de Guineematin.com, Docteur Ismaël Doukouré jure que l’UFDG n’acceptera pas la reprise de ces élections à Matoto.

Guineematin.com : le secrétaire général de la commune de Matoto, Sékou Conté, a demandé à ce que l’UFDG accepte qu’on reprenne les élections dans cette commune. Comment réagissez-vous ?

Ismaël Doukouré : la première réaction, c’est de dire d’abord sur quelle loi il se fonde pour dire qu’il faut qu’on reprenne l’élection, lorsqu’elle s’est déroulée dans de bonnes conditions. En tout cas, en ce qui concerne l’élection du maire, je me demande sur quelle loi il se fonde pour dire qu’il faut qu’on reprenne les élections. L’article 132 du code des collectivités locales est clair, l’élection c’est à bulletin secret et à la majorité absolue. Et comme vous le savez, l’élection du maire est considérée comme un scrutin, l’élection du 1er vice maire est considéré comme un scrutin. Donc, à chaque étape, c’est un scrutin. Pour ce qui est du scrutin pour l’élection du maire, le scrutin était arrivé à terme, puisqu’on avait fait le décompte jusqu’à terme. Et, Kalémodou Yansané, le candidat de l’UFDG avait obtenu 23 voix et bien entendu puisque nous en avons pour 45, ça veut dire que Mamadouba Tos Camara a obtenu 22. Je ne vois pas quelle est l’autorité que monsieur le secrétaire général de la commune a pour dire qu’il faut reprendre les élections.

Guineematin.com : l’UFDG accuse le secrétaire général de la commune de Matoto d’avoir été le principal instigateur de tout ce qui s’est passé comme troubles lors de l’élection de l’exécutif communal à Matoto. Qu’est-ce qu’il en est réellement ?

Ismaël Doukouré : bien entendu, on ne peut que mettre en cause sa responsabilité. Parce que tout simplement, il vous souviendra que jusque maintenant, la commune est gérée par le secrétaire général. L’organisation a eu lieu au niveau de la commune, celui qui a déchiré les bulletins, qui répond au nom de Moussa Keïta, a été appelé par le secrétaire général pour venir en aide à un soi-disant doyen qui ne s’en sortait pas. C’est lui qui l’a fait venir, c’est un employé de la commune. Donc, il supporte l’entière responsabilité de ce monsieur-là qui est venu se jeter sur les bulletins-là pour les déchirer. Sinon, c’est très simple, lorsque vous n’êtes pas d’accord sur un décompte, la meilleure façon, c’est de demander de reprendre autant que vous voulez. Si vous voulez reprendre 10 fois le compte, reprenez, vous n’avez pas besoin de déchirer les bulletins. Alors, si ce monsieur qui a été appelé par le secrétaire général se jette sur les bulletins pour les déchirer, bien-sûr il porte l’entière responsabilité. Nous, en ce qui nous concerne, l’élection s’est passée de bout en bout en ce qui concerne la mise en place du maire. Cette étape est derrière nous, c’est terminé. Le maire est déjà élu, c’est Kalémodou Yansané.

Guineematin.com : selon vous, qu’est-ce que le secrétaire général a à gagner en soutenant le candidat du RPG arc-en-ciel ?

Dr. Ismaël Doukouré

Ismaël Doukouré : je vais vous dire aujourd’hui, le RPG arc-en-ciel ne fonctionne qu’à travers l’administration. Sinon, nous sommes allés aux élections, les citoyens ont massivement voté pour la liste de l’UFDG. Il vous souviendra qu’on est rentré dans un contentieux électoral au cour duquel, l’UFDG qui avait obtenu 15 sièges, a été obligé d’accepter 14 sièges, pour se mettre à égalité avec le RPG. Donc ça, c’est déjà une première étape. Puisque l’élection se fait en deux étapes, cette seconde étape, nous avons accepté d’aller à l’élection de l’exécutif communal. Avec les 45 conseillers, c’est clair que Kalémodou Yansané a été élu avec 23 contre 22. Aujourd’hui, le RPG veut compter entièrement sur l’administration pour faire la triche. Sinon, on ne peut comprendre en rien qu’on puisse faire les élections depuis le 4 février et qu’on attende jusqu’en décembre pour la mise en place de l’exécutif. Ça, ils pensaient que c’était pour gagner en temps, pour acheter les conseillers, pour vraiment user de tous les moyens pour avoir les conseillers. Aujourd’hui, les citoyens ont compris qu’on ne peut rien attendre du parti RPG, en tout cas, dans sa présentation actuelle.

Guineematin.com : comme le RPG, les militants de l’UFDG avaient voulu installer Kalémodou Yansané hier lundi à la mairie de Matoto. Mais, ils en ont été empêchés par les forces de l’ordre qui ont emporté des motos. Votre réaction ?

Ismaël Doukouré : je crois qu’il y a quelques jours, les militants du RPG avaient voulu faire la même chose, ils ont été accueillis, ils sont rentrés même dans la commune. Ils sont venus les caresser pour leur dire de rentrer. Nous, nous sommes sortis, il fallait qu’on fasse un tour et puis là, ce sont les militants qui ont dit qu’ils veulent vraiment démontrer que la commune de Matoto a voté pour Kalémodou Yansané. Ils sont sortis. Mais, en lieu et place des caresses dont les gens du RPG ont bénéficié, les militants de l’UFDG ont bénéficié de suffisamment de gaz. Ils ont été dispersés, il y a eu des blessés, il y a eu des arrestations. Voilà comment le pays est géré. C’est du deux poids, deux mesures. Mais, ce qui reste clair, nous disons qu’il est hors de question de revenir sur l’élection du maire. Maintenant, le RPG pense avoir toutes les forces. Mais, ce qui reste clair, les militants et les citoyens ont déjà fait leur choix et ce choix et tombé sur l’honorable Kalémodou Yansané pour être maire de la commune de Matoto.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin