La caravane nationale citoyenne de la jeunesse a posé ses valises à Kankan, ce vendredi, 28 décembre 2018. A l’image des autres régions déjà traversées, les caravaniers sont allés sensibiliser les jeunes sur les notions de civisme, de citoyenneté et d’unité entre autres, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Une centaine de jeunes et des autorités de Kankan se sont mobilisés à la maison des jeunes de la ville, à l’occasion de l’arrivée de la caravane nationale citoyenne de la jeunesse sur place. Les caravaniers sont venus sensibiliser la jeunesse et promouvoir la culture de la paix, la citoyenneté, l’unité nationale, la cohésion sociale, la protection de l’environnement et l’esprit du volontariat pour le développement.

Cheick Keïta

Selon Cheick Keïta, en service au ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes et facilitateur de cette caravane, « la première thématique c’est la citoyenneté, le vivre ensemble et le respect de l’environnement qui est en lien même avec la citoyenneté, et enfin l’esprit du volontariat. Donc, ce sont les thématiques qui vont être développées durant les 15 jours de la tournée », a-t-il annoncé lors de la cérémonie d’ouverture des travaux.

Audrey Loiseau

Les travaux qui ont duré toute la journée, ont été marqués par des prestations théâtrales et des conférences débats sur les différentes thématiques de la caravane. Une initiative saluée par Audrey Loiseau, envoyée par une ONG française en Guinée dans le cadre du dispositif du service civique et volontaire de l’Agence Nationale du Volontariat Jeunesse (ANVJ) et qui participe à cette caravane.

« Je trouve que la démarche est bonne parce que toutes les régions sont ciblées, parce qu’on va pour sensibiliser les jeunes aussi bien sur l’écologie que sur la citoyenneté, la cohésion sociale, la promotion de la paix et surtout sur la promotion du volontariat jeunes qui peut être un petit peu ignoré pour le moment », a-t-elle dit.

Laye Touré

A l’issue des travaux, les participants se sont également réjouis de prendre part à cette journée de sensibilisation. C’est le cas de Laye Touré, juriste de formation, qui promet de faire la restitution dans sa localité d’origine. « A partir d’aujourd’hui, je vais être l’un des sensibilisateurs auprès des autres, en faisant passer des messages de paix, de cohésion sociale et d’unité. Parce que nous devons savoir qu’est-ce que nous devons faire vis-à-vis de l’Etat et savoir comment réclamer nos droits et qui doit réclamer son droit », a-t-il promis.

Lancée le 22 décembre à Conakry par le ministère de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes et mise en œuvre sur le terrain par l’agence nationale du volontariat jeunesse, cette caravane va toucher toutes les régions administratives de la Guinée avant de s’achever à Conakry le 05 janvier prochain.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : 00224 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin