image d’archive

Le nouveau Code Civil guinéen a été adopté le samedi, 29 décembre 2018, à l’Assemblée Nationale par les députés. Ce code adopté, mais non encore promulgué par le président de la République, autorise entre-autres, la polygamie en République de Guinée.

Depuis l’adoption de cette loi, qui donne le droit aux hommes d’épouser plusieurs femmes, les avis sont partagés et le sujet fait débat tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Dans la journée de ce lundi, 31 décembre 2018, un reporter de Guineematin.com a interrogé certains citoyens sur cette question.

Depuis l’annonce de l’adoption du nouveau Code Civil, le sujet fait couler un flot d’encre et de salive à travers le pays. La question est devenue virale sur les réseaux sociaux où pro et anti polygamie sont plus que jamais opposés.

Boubacar Korbonya Baldé

Pour Boubacar Korbonya Baldé, marié à deux femmes déjà, l’adoption du nouveau Code Civil lui donne les pleins pouvoirs pour aller au delà. « Moi personnellement, avant l’adoption de cette loi, j’étais polygame. Vous savez, je suis un musulman pratiquant. Donc, Dieu nous a dit dans le Coran qu’on peut se marier jusqu’à quatre femmes. Donc pour nous, l’adoption du code civil qui autorise la polygamie est un non-événement. Puisque, même avant l’adoption de cette loi, il y avait plein de polygames. Et prenez même à partir de ces députés, de ces membres du gouvernement, la plupart d’entre eux sont des polygames… Moi, je pense que c’est une très bonne chose. Cette loi me donne le plein pouvoir, j’avais la vision d’avoir quatre épouses, j’en ai deux maintenant-là. Donc, la route est maintenant largement ouverte…. »

Dr. Sidy Bah

Même son de cloche chez Dr. Sidy Bah, rencontré à Taouyah, dans la commune de Ratoma. Il se réjouit de l’adoption de ce Code Civil qui vient s’adapter aux réalités sociologiques de notre temps. Selon lui, « il n’y a pas de problème dans la mesure où c’est Dieu même qui a autorisé les musulmans de prendre jusqu’à quatre femmes. Mais, il y a des conditions à remplir. Si l’homme est capable, c’est d’abord une femme. Si tu as les moyens, tu peux en prendre deux. Mais, il faut que tu les prennes au même pied d’égalité. Si tu trouves que tu peux aller jusqu’à trois, avec les moyens, tu es libre. J’ai’ appris qu’ils ont adopté cette loi, que maintenant les hommes peuvent prendre plusieurs femmes. Moi, je ne peux que me réjouir de l’adoption du nouveau code civil qui autorise la polygamie en République de Guinée ».

Ifono Finda Rosaline

Par contre, les citoyens opposés à cette mesure ne manquent pas. C’est le cas de madame Ifono Finda Rosaline qui ne cache pas son aversion pour la polygamie. « Je suis d’abord contre la polygamie. C’est quelque chose que je n’aime pas du tout. Parce que, ça nous fatigue nous les femmes. Par exemple, si tu as été épousée par un homme à bas âge, tu as supporté l’homme-là, à la fin, quand l’homme-là réussi, ou s’il y a un changement positif dans sa vie, il va épouser une autre femme. La femme là, vous n’avez pas les mêmes comportements, tu ne la connais pas, tout ce que celle-là va faire entre vous, ça va jouer sur ta dignité, toi qui est la première femme. Je suis contre la polygamie. Avant même mon mariage, j’ai demandé à mon mari et c’est quelque chose qu’on a beaucoup débattu. Je lui ai dit que je ne suis pas pour la polygamie et lui aussi il m’a fait savoir qu’il n’est pas pour. C’est un consensus entre nous », révèle la jeune femme.

Mme Kaba Nanpelè Traoré

Dans la même lancée, madame Kaba Nanpelè Traoré, soutient que la polygamie est à proscrire d’autant plus qu’elle joue sur l’espérance de vie des hommes. « Moi, je me dis que c’est de la pagaille. C’est une pagaille sociale organisée au niveau des hommes. La polygamie, c’est une pagaille, ça ne donne pas longue vie à l’homme. Parce qu’une seule femme, c’est un problème, à plus forte raison deux ou trois femmes », lance-t-elle.

Propos recueillis par Siba Guilavogui pour Guineeman.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 0 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin