Comme annoncé précédemment, Mamadou Maladho Diaouné, enseignant à l’Université de N’Zérékoré et responsable local de l’UFDG, a été convoqué au commissariat central de la ville. Mais contrairement aux premières informations, on apprend que ce n’est pas le recteur de l’Université où il enseigne qui a porté plainte contre lui. Interrogé par le correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré, un responsable du rectorat a démenti toute implication dans cette affaire.

« Le recteur a été saisi d’une plainte du commissariat central contre un de ses professeurs, en la personne de M. Mamadou Maladho Diaouné. Comme l’intéressé n’était pas présent, le recteur a gardé la plainte jusqu’à son arrivée. Quand il est venu, on lui a remis la plainte et le recteur a voulu le faire accompagner par un enseignant mais il n’a pas accepté », a expliqué notre source.

Une version confirmée par l’enseignant concerné. « Ce n’est pas le rectorat qui m’a fait convoquer, c’est le commissariat qui a déposé une plainte au rectorat contre moi », a dit le chargé des affaires électorales de l’UFDG et membre actif de l’antenne locale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

Mamadou Maladho Diaouné qui était attendu hier, lundi 17 février 2020, à 10 heures, au commissariat central de N’Zérékoré, n’a pas répondu à cette convocation. Cela, en raison du fait que la convocation ne mentionne pas les raisons de la plainte. Son avocat, maître Salifou Béavogui, exige la reprise de la plainte avec mention des infractions reprochées à son client.

Ci-dessous la convocation adressée à l’enseignant.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com
Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com