L’appel à manifester du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) de ce mercredi, 19 février 2020, commence à être tendu dans la capitale guinéenne. Des affrontements entre jeunes et agents des forces de l’ordre se sont produits ce matin entre Hamdallaye Pharmacie et Carrefour Dar es-salam, sur la route Le Prince, dans la commune de Ratoma, a appris sur place Guineematin.com à travers deux de ses reporters.

La lutte contre le changement de la constitution se poursuit en Guinée avec des kidnappings, des arrestations, des procès expéditifs et des accrochages entre manifestants et fores de l’ordre.

Ce mercredi, 19 février 2020, des accrochages ont eu lieu sur la route Le Prince, entre Pharmacie et Carrefour Dar es-salam. Des jeunes manifestants et les forces de l’ordre échangent des cailloux et du gaz lacrymogène.

Une véritable course-poursuite s’engage depuis un bon moment sur les lieux entre les jeunes, qui ont érigé des barricades à l’entrée des ruelles qui mènent dans les quartiers, et les forces de l’ordre, qui tentent de rétablir la circulation.

La conséquence de ces accrochages est la perturbation de la circulation sur la route Le Prince, entre Hamdallaye et Bambéto. Les boutiques et magasins sont fermés.

Des Pick-up de la police et de la gendarmerie sont positionnés à plusieurs endroits stratégiques et attendent de pied ferme les jeunes, tout aussi déterminés.

Des conducteurs de taxis motos attendent vainement des clients. Regroupés notamment à la Pharmacie et à Prince, ils finissent par se retirer suite aux incidents et au manque de clients.

Mamadou Bhoye Laafa Sow et Fatoumata Diouldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com