Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a appelé ses militants à deux nouvelles journées de résistance permanente et active à partir de ce mercredi, 19 février 2020. Pour cette première journée, l’antenne communale du FNDC Matam n’est pas restée en marge du combat contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Elle a organisé une manifestation sous le pont de Bonfi, sur l’autoroute Fidel Castro. Mais, les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants et procéder à l’arrestation d’une femme, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Suite à l’appel lancé par la coordination nationale du FNDC, l’antenne communale de Matam est sortie très tôt ce mardi, 19 février 2020, pour exprimer son opposition au projet de nouvelle Constitution, qui donnerait la possibilité au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Mais, ce mouvement de protestation n’a été que de courte durée. Les forces de l’ordre sont vite intervenues pour disperser les manifestants.

Selon Bobo Diallo, responsable de la communication de l’antenne communale du FNDC de Matam, une femme a été interpellée dans la course poursuite qui s’en est suivie. « Nous sommes sortis très tôt ce matin pour manifester sous le pont de Bonfi. C’était pour dire Non au projet de nouvelle Constitution qui pourrait permettre au président Alpha Condé de briguer un nouveau mandat. Certains jeunes avaient déjà commencé à brûler des pneus sur la chaussée. Tout d’un coup, les forces de l’ordre sont intervenues en faisant usage de gaz lacrymogène. Les jeunes aussi ont riposté en jetant des pierres. Une femme a été arrêtée », a fait savoir Bobo Diallo.

Il faut noter que la circulation a repris sur l’autoroute Fidel Castro sous l’œil vigilant des agents de maintien d’ordre postés à divers endroits pour parer à toute éventualité.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel: 620 21 39 77/662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com