Des responsables de l’UFDG en meeting à Labé

Une délégation de l’UFDG est en tournée depuis quelques jours au Fouta. Après Dalaba et Pita, la mission a animé un meeting hier, dimanche 23 février 2020, à Labé. L’objectif est de sensibiliser les militants du parti à se mobiliser pour empêcher les élections du 1er mars prochain, rapporte le correspondant de Guineematin.com qui était sur place.

Au moment où le président Alpha Condé est en tournée à l’intérieur du pays pour battre campagne en faveur des élections législatives et du référendum constitutionnel du 1er mars 2020, ses opposants travaillent aussi à empêcher la tenue de ces élections. C’est dans ce cadre qu’une délégation du principal d’opposition du pays, conduite par son vice-président Dr Fodé Oussou Fofana, a animé un meeting au siège de la formation politique à Labé. A tour de rôle, les membres de la délégation, dont le député uninominal de Labé, Mamadou Cellou Baldé, ont invité leurs partisans à se mobiliser pour empêcher le vote à Labé.

« L’heure est grave ! Et ce n’est plus une question de parti politique qui doit primer. Nous avons ces choix : faire tous les sacrifices légaux, résister légalement pour que le présent et le futur de la Guinée soient meilleurs ou croiser les bras et périr tous dans un régime dictatorial. C’est ce qui prévaut actuellement en Guinée. Toute la communauté internationale et les leaders d’opinion ont parlé à Alpha Condé, il a fait la sourde oreille et a opté pour la violence en demandant à Faranah tout récemment que certains frappent d’autres. La frappologie est venue en Guinée. Nous savons qu’à l’heure où nous parlons, il y a des émissaires d’Alpha Condé parmi nous.

Ils n’ont qu’à envoyer leurs dictaphones pour mieux rapporter, nous n’avons peur de rien. Levons nous tous pour faire chuter ce pouvoir avant le 1er mars, sinon la Guinée sera un royaume après cette date. Mais on n’acceptera pas cela. Personne n’a le pouvoir d’installer ici un bureau de vote. Mobilisez-vous tous, secteur par secteur, district par district, quartier par quartier, sous-préfecture par sous-préfecture, commune par commune, préfecture par préfecture, pour empêcher ces élections à Labé. Si nous allons mourir, nous allons mourir mais il n’y aura pas de vote. Une Assemblée nationale ne sera pas installée en Guinée sauf peut-être à Kankan ou à Siguiri », a-t-il laissé entendre.

Cette délégation du principal parti d’opposition du pays va animer un autre meeting demain, mardi 25 février 2020, à Mamou. Ce meeting intervient deux jours après celui animé dimanche par le président Alpha Condé dans la ville carrefour.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com