A l’instar des autres populations de la Guinée, celles de Gaoual étaient convoquées aux urnes pour élire les députés et se prononcer sur le changement de la constitution. A Gaoual, le corps électoral, évalué à 65 mille 386 inscrits ne s’est pas pressé devant les urnes, a constaté l’envoyé spécial de Guineematin.com dans la préfecture. Et, par endroit, le vote a connu des perturbations.

A Kayan, l’un des districts relevant de la commune urbaine de Gaoual, à 14 heures, des 569 inscrits, seules 30 personnes avaient voté.

A 15 h, dans le bureau de vote n°1, de Dara Bowé, un des districts de la commune rurale de Koumbia, située à 35 km du chef lieu de Gaoual, sur les 117 inscrits, 50 électeurs ont fait le déplacement.

Par ailleurs, dans la commune rurale de Kounsitel, située à 17 km de Gaoual centre, aucun des 21 bureaux de vote n’a ouvert, ni fonctionné. A Koumbia, le bureau de vote situé à l’école primaire de Dara Bowé, a reçu la visite de certains jeunes qui y ont mis le feu. A Kakoni, à 75 km de Gaoual, l’ambiance a été perturbée par l’incendie d’au moins un bureau de vote, selon un responsable de la préfecture.

Dans la commune urbaine également, le bureau de vote situé au CER, a été attaqué par des jeunes.

L’on dénombre au moins quatre interpellations au total. Un jeune à Gaoual centre et trois à Koumbia, selon des responsables de la CEPI (commission électorale préfectorale indépendante et de la CESPI (commission électorale sous-préfectorale indépendante) contacté par Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Partout, les membres des bureaux de vote ont affirmé la disponibilité de la totalité du matériel électoral. Cependant, à l’exception de l’école du centre, aucun kit sanitaire pour se prémunir contre le coronavirus n’était visible au niveau des bureaux de vote.

De Koumbia, Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin