Au lendemain de la sortie du procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn, annonçant que plusieurs opposants sont recherchés par la justice, la police passe à l’action. Dans la matinée de ce mercredi, 11 novembre 2020, le domicile de Sékou Koundouno, qui fait partie des personnes citées par le procureur, a reçu la visite de la police.

Plusieurs pick-up de la BRB (brigade de répression du banditisme), de la BRI (brigade de recherche et d’interpellation) et de la BAC (brigade anti criminalité), avec des agents qui seraient lourdement armés, ont fait irruption dans le domicile du responsable des stratégies et planification du FNDC, situé au quartier Lambanyi, dans la commune de Ratoma.

N’ayant pas trouvé l’activiste de la société civile sur les lieux, les agents ont intimé son épouse à leur dire où se « cache » son mari et de l’appeler au téléphone. Puisque la dame a refusé d’obtempérer, les policiers l’auraient brutalisé avant d’emporter son téléphone portable.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com