La préfecture de Télimélé continue d’enregistrer des attaques contre le matériel électoral déployé sur le terrain en prélude au double scrutin législatif et référendaire reporté par le président Alpha Condé. Des jeunes de la sous-préfecture de Sinta s’en sont pris au matériel électoral qu’ils ont réussi à brûler dans la soirée d’hier vendredi, 28 février 2020, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants basé à Kindia.

Les communes rurales de Télimélé se sont inscrites dans une dynamique d’empêchement de la tenue des contestées élections législatives et du référendum constitutionnel. Après Tarihoye, Brouwal Sounki et Goûgoûdjé, c’est la localité de Sinta qui a connu des attaques contre le matériel électoral.

Des opposants au 3ème mandat, qui menaçaient de s’attaquer à la sous préfecture de Sinta, sont passés à l’action dans la soirée d’hier vendredi, 28 février 2020. L’information a été confirmée par un responsable local.

Selon nos sources d’information, c’est aux environs de 19 h que les membres du FNDC local ont pris le sous préfet en otage avant de retirer les clés du bureau où était gardé le matériel électoral. Ensuite, ils y ont mis le feu, apprend-on.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 51 67 96

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin