Le forum sur le renforcement du développement local et du pouvoir économique des femmes et des jeunes en zone extractive a été lancé ce mardi, 04 Décembre 2018, à Conakry. Ce forum de deux jours regroupe des délégations venues du Ghana, du Burkina Faso et de la Guinée et vise les gouverneurs des régions administratives, les préfets, les responsables miniers et les représentants des pays participants, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est le ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, qui a lancé les travaux au nom de son collègue de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Cette initiative, organisée en partenariat avec l’Appui à la Gouvernance et à la Croissance Economique Durable en zone Extractive (AGCEDE), va permettre aux participants de se prononcer sur « la croissance économique durable en zone extractive ».

Dans son discours, madame Rachel Gomes Camara, directrice du CECI, a félicité le gouvernement pour le thème de ce forum, intitulé « le renforcement du développement local et du pouvoir économique des femmes et des jeunes en zone extractive ». Ensuite, la directrice du CECI a dit que « le présent forum se déroule dans le cadre de la composante 3 du projet d’Appui à la Gouvernance à la Croissance Economique Durable en zone Extractive (AGCEDE) qui porte sur le partage d’expériences, de connaissances et de bonnes pratique ».

Parlant des chiffres que le projet a réussi à mettre en œuvre dans la zone de Boké, la directrice du CECI a expliqué que « pour accompagner les activités du projet et assurer la pérennisation des acquis, 2040 personnes, dont 778 femmes, ont été formées à l’esprit d’entreprise ; 20 entreprises ont été créées, dont 6 appartenant à des femmes ; 84 groupements d’intérêt, constitués majoritairement de femmes, ont été appuyés ; 69 petites et moyennes entreprises ont été appuyées, et 9 d’entre elles ont décroché des contrats avec des sociétés minières ; 605 personnes, dont 115 femmes, ont trouvé de l’emploi au sein des PME et des Groupements d’Intérêt Economique (GIE) appuyés par le projet ; 45 maitres artisans ont été formés dans la mécanique, la chaudronnerie, la maçonnerie et la menuiserie. Ces formations intègrent aussi les modules sur l’esprit d’entreprise, l’égalité entre hommes et femmes et l’économie verte ».

Pour sa part, le ministre des mines et de la géologie, Abdoulaye Magassouba, a rappelé l’objectif de l’exploitation minière pour notre pays. « Les mines doivent contribuer à la diversification de l’économie, à la réalisation des croissances inclusives. Et, dans le cadre de la réalisation de cette croissance inclusive, un focus doit être mis sur les jeunes, les femmes, pour que les couches vulnérables puissent être effectivement prises en compte dans la contribution des mines au développement économique de la Guinée. Nous allons encourager les porteurs de ce projet, et en particulier, remercier le gouvernement Canadien pour son appui dans le cadre de la mise en œuvre du projet ».

En outre, monsieur Magassouba a fait savoir que « pour que ce projet contribue effectivement au renforcement des capacités, en termes de gouvernance locale, à l’inclusion des femmes et jeunes dans le développement, qui est aujourd’hui en cours dans la région de Boké, il faut que les jeunes et les femmes soient effectivement pris en conformité avec la priorité donnée à ces couches-là par le président de la République au cours de ce mandat ».

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tel : 00224 622 07 93 59

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com