Récemment porté à la tête de la commune de Dixinn, Mamadou Samba Diallo se dit très ambitieux. Devant les nombreux défis qui se dressent sur son chemin, le nouveau maire, qui se succède à lui-même, compte parachever l’œuvre entreprise il y a de cela quelques temps. Il l’a dit dans une interview accordée à un reporter de Guineematin.com quelques jours après son installation officielle.

Dans cet entretien, Mamadou Samba Diallo a parlé, entre-autres, de ses priorités pour les cinq (5) prochaines années, de la situation actuelle de la caisse de la mairie, de sa collaboration avec les autres conseillers.

Guineematin.com : vous venez d’être installé à la tête de la commune de Dixinn, quelle seront vos priorités pour les cinq (5) prochaines années au bénéfice des populations ?

Mamadou Samba Diallo : nos priorités pour les cinq (5) prochaines années sont nombreuses et immenses en ce sens que dans notre commune, je peux vous dire que c’est l’une des communes démunies de tout moyen financier. Une commune qui n’a pas une gare routière, une commune qui n’a pas un marché, bref qui n’a pas de ressources. Mais, grâce aux initiatives, nous trouverons la solution aux problèmes qui vont se poser. Les objectifs que nous déclinons, premièrement d’abord, nous allons faire la réconciliation entre les fils de Dixinn. Comme vous le savez, lors des campagnes, les gens ont beaucoup entendu, ils ont beaucoup subi, ils ont beaucoup vécu.

Donc, une nette déchirure était en train de s’installer. Donc, notre premier objectif, sera de rassembler tous les fils de Dixinn. Nous allons leur faire comprendre que la division ne mène pas au développement souhaité par les populations. Après que tout le monde ait compris la nécessité d’être uni, d’agir ensemble, nous ferons face maintenant aux affaires urgentes. La première sera celle qui consiste à rendre la commune propre. Nous allons montrer aux gens que vivre avec les ordures n’est pas une bonne chose. Il y va de la santé des personnes. Quand on est en face des ordures, la santé risque d’être compromise. Donc, il faudrait que l’on fasse en sorte que les gens nous comprennent. Après celle-là, à Dixinn, je vais vous dire qu’il y a beaucoup à faire.

C’est la seule commune où vous trouvez 13 quartiers, je vais parler de Hafia si vous voulez, où vous ne trouverez aucun lycée public. Il n y a aucun lycée pour tout Hafia qui regorge de 13 quartiers. Tous les admis d’Hafia viennent soit à Bonfi ou à Donka. Voyez-vous cette distance ? Donc, c’est une priorité. Ensuite, le manque d’eau est crucial. Le manque de route, l’enclavement est là, c’est une priorité. En saison pluvieuse, la quasi-totalité des quartiers sont affectés par l’inondation. Cela, par manque d’ouverture des canaux d’évacuation. Donc, je vais vous dire que tout est prioritaire dans Hafia. Mais de façon générale, dans la commune de Dixinn, nous devons revoir tout pour permettre à cette paisible population de respirer de l’air pur.

Guineematin.com : à l’entame de vos propos, vous disiez que vous n’aviez pas de moyens. Est-ce que vous pouvez nous faire la situation financière de la commune ?

Mamadou Samba Diallo : je n’ai pas besoin de vous faire la situation de la caisse, parce que je n’ai trouvé que deux millions et quelques. Donc, je ne peux pas compter sur ça. Mais, je compterai sur l’engagement personnel des partenaires. Nous aurons des partenaires incontournables vers le développement. Mais, je vous dis encore que nous nous battrons corps et âme pour récupérer tout ce qui doit appartenir à la commune en matière de recettes. En matière de textes, tout ce qui doit revenir à la commune, nous nous battrons corps et âme pour les récupérer.

Donc, même si ça va poser problème, nous nous battrons pour récupérer ce qui est dû à la commune. Je vais vous parler par exemple d’une recette importante qui continue à partir ailleurs. Je vais parler de la CFI (Contribution Foncière Immobilière) qui constitue une recette importante pour le développement de la commune. Donc, je vais parler des immeubles dont les 65% des taxes reviennent à la commune pour son développement. Donc, c’est la recette la plus importante parce que Dixinn regorge d’immenses potentialités en matière immobilière.

Guineematin.com : vous dites que vous n’avez trouvé que deux millions et quelques dans les caisses. Qu’est-ce qui explique cela d’autant plus que vous étiez le président de la délégation spéciale sortant?

Mamadou Samba Diallo : je ne peux pas vous dire ce qui explique ça. Pour le moment, j’ai mis une commission sur place qui est en train de vérifier la moralité des dépenses qui ont été effectuées. Ce que je regrette seulement, depuis mon départ, le 1er janvier 2018 à nos jours, les contractuels que j’ai laissé ici, personne n’a été payé une seule fois. Donc, j’ai trouvé tout ça devant moi. Mais, avec la grâce de Dieu, les choses seront surmontées.

Guineematin.com : quelles sont les stratégies que vous comptez adopter pour mobiliser les ressources ?

Mamadou Samba Diallo : écoutez, je ne vais pas exhiber toutes mes stratégies. Les stratégies seront personnelles et internes. Mais ce qui est sûr, c’est que nous aboutirons à notre but. Parce qu’il s’agit d’une lutte bien définie, parce qu’il s’agit d’une lutte pour le développement de la commune. Donc, nous aboutirons.

Guineematin.com : quelle sera la collaboration avec les conseillers issus des autres partis politiques, particulièrement avec Aboubacar Soumah ?

Mamadou Samba Diallo : c’est très simple. Je leur ai déjà dit que la division, c’était avant les élections. Parce que chacun s’est battu pour son parti. Les élections ayant été terminées, nous n’avons plus besoin de marcher sur une base divisionniste. J’ai lancé un appel à l’endroit des 37 conseillers qui constituent l’équipe communale de Dixinn. Donc, il n y a pas de demi-mesure parce qu’il n’y aura pas de ségrégation. Je considère que l’équipe sera une équipe homogène qui va travailler au service des populations.

Ibrahima Sory Diallo pour Guinneematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com