A l’image de ses homologues des autres préfectures de la Guinée, le préfet de Lola a procédé au lancement officiel de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix (SENACIP), hier lundi, 17 décembre 2018. Saa Youla TOLNO en a profité pour exhorter à la paix, le civisme et la citoyenneté, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

La cérémonie s’est tenue dans la salle de conférence de la préfecture de Lola. Elle a réuni les autorités et plusieurs citoyens de la ville. A cette occasion, le préfet de Lola, Saa Youla TOLNO, a rappelé l’importance de la SENACIP. « Loin des querelles partisanes et des réactions épidermiques, ponctuelles suscitées par l’actualité présentée dans les médias ces jours-ci, cette semaine est l’occasion chaque année de nous interroger sur ce que nous faisons, nous pouvons et nous devons faire, mais aussi de nous rencontrer et de nous parler autour des questions qui nous tiennent tous à cœur et qui reviennent sans cesse dans notre quotidien », a-t-il déclaré.

Selon lui, les deux premières éditions de cette semaine ont démontré qu’il est possible d’oublier sa couleur politique lorsqu’il s’agit de déterminer ce qui est important pour la République de Guinée pour la construction de la nation. « Il apparaît bien essentiel et primordial pour la consolidation de la paix et la préservation de la paix et notre vivre ensemble démocratique, de travailler tous pour la construction et la consolidation démocratique pour une identité nationale qui dépasse, qui transcende les identités communautaires, ethniques, religieuses.

Il est également essentiel de développer une identité nationale qui soit en mesure de résister aux aléas et aux turbulences de la vie politique dans le cadre de cette vision avec le souci d’inscrire dans la durée, la volonté politique exprimée par le chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé, et son gouvernement pour que se dégage la nécessité de respecter ce calendrier annuel de profonde réflexion afin qu’ émerge un individu débarrassé des identités singulières et tourné vers la
construction de la nation commune de Guinée », a dit le préfet.

Abondant dans le même sens, Moussa Loua, le représentant du ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté, a interpellé l’ensemble des guinéens sur la nécessité de s’unir dans la diversité pour développer le pays. « Si le guerzé ne veut pas aller avec le malinké, le malinké ne veut pas aller avec le peulh et le peulh ne veut aller avec le soussou, nous allons nous développer avec cette division ? Donc, c’est de revoir la situation, voir ces comportements de nos jours où ça nous a conduits. Ce qui se passe, grève par-ci, grève par-là, il n’y a plus de comportement citoyen. Ce qui est bon pour le peuple, les constructions du passé, quand les gens s’énervent, ils détruisent les édifices publics et après ils réclament les mêmes choses », a déploré Moussa Loua.

De son côté, Doro TRAORE, vice maire de Lola, a indiqué que cette semaine doit permettre à toute la population, de vivre dans la cohésion, la paix, la concorde et dans l’harmonie.

De Lola, Léopold Konté pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin