Les membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont tenu une plénière ce lundi, 2 décembre 2019, à Conakry. Mohamed Cherif Abdallah, président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) a mis l’occasion à profit pour appeler les membres de sa structure à s’impliquer fortement dans les marches programmées le vendredi et le mardi, respectivement pour l’enterrement des victimes et contre le projet de 3ème mandat, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son intervention, le président du GOHA a exprimé sa joie suite à la libération des leaders du FNDC il y a de cela quelques jours. Selon lui, c’est l’implication de plusieurs acteurs tant nationaux qu’étrangers qui a permis qu’on en arrive là. Chérif Abdallah a également a exhorté le président Alpha Condé à renoncer à son projet de 3ème mandat. En le faisant, poursuit-t-il, il va contribuer au développement de la Guinée.

« Je vais dire que l’alternance démocratique peut favoriser le développement dans un pays. Tout président qui arrive, s’il sait que c’est deux (2) mandats qu’il doit faire et partir, je vous jure qu’il va faire des efforts pour que le pays soit développé, il va faire des efforts pour que le pays ne soit pas divisé, il va faire des efforts pour qu’il y ait un bon environnement des affaires dans le pays. Parce que le principe de deux mandats, si tu viens tu fais bien pour ton premier mandat, le peuple va voter pour toi pour un second mandat, mais si tu sais que tu n’as pas un bon résultat, ils ne voteront pas pour toi. Donc, l’alternance est extrêmement importante. Je demande au professeur Alpha Condé, en tant que grand frère, en tant que président de la République, d’accepter ce que nous lui demandons ».

Pour ce qui est des manifestations du FNDC, Cherif Abdallah a félicité les opérateurs économiques pour leur engagement avant de les inviter à persévérer. « Je dirai un grand merci aux commerçants parce qu’ils ont déjà fait un grand sacrifice en participant à toutes les manifestations qu’il y a eues à Conakry, à l’intérieur du pays et à l’extérieur de la Guinée. Nous avons prévu vendredi pour la marche funèbre. Que les opérateurs économiques viennent participer. Mais, surtout qu’ils prennent part massivement à la marche du mardi 10 décembre prochain. Tous les opérateurs économiques doivent se mobiliser, dans tous les marchés de la capitale, et ceux de l’intérieur du pays, venez à la marche »

Le président du GOHA justifie cet appel à la mobilisation par plusieurs raisons. « Il faut qu’on montre qu’on n’est pas d’accord à la concurrence déloyale qui existe dans notre pays, que nous ne sommes pas d’accord avec cette mauvaise gouvernance, il faut qu’on montre qu’on n’est pas d’accord avec l’insécurité dont sont exposés les commerçants. Il faut que les opérateurs économiques de ce pays soient respectés et considérés parce que c’est eux qui payent les taxes pour faire vivre l’Etat, ce sont eux qui paient les taxes pour faire fonctionner la police, la gendarmerie, l’armée et même le gouvernement. Tous les opérateurs économiques de Conakry et de l’intérieur du pays doivent sortir pour dire que nous sommes fatigués et puisque nous sommes fatigués, nous devons montrer que nous n’acceptons pas que la constitution soit changée, parce que s’ils tentent, ça peut créer des problèmes », a-t-il fait remarquer.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin