Plusieurs personnes qui étaient détenues depuis quelques semaines au camp de Soronkoni, à Kankan, ont été libérées le weekend dernier. Ces citoyens, qui ne savent toujours pas les raisons de leur arrestation, sont arrivés à Conakry hier, dimanche 29 mars 2020. Ousmane Sylla, l’un d’entre eux, a accepté de témoigner devant la presse ce lundi matin. Il est revenu sur les circonstances de son arrestation, sa déportation à Kankan et son retour à Conakry. Guineematin.com vous propose ci-dessous son témoignage.

« On m’a arrêté à Koloma marché. C’était un mardi. Je suis allé chez mon voisin pour boire du café. Quand j’ai fini de prendre le café, je suis sorti. J’ai trouvé trois pick-up de la police arrêtés dehors. Les agents sont venus prendre tous ceux qui étaient là-bas, ils nous conduits à la CMIS N°2 où on a passé la nuit. Le lendemain, aux environs de 14 heures, ils nous ont pris pour nous emmener à la CMIS N°3. On a passé la nuit et la journée suivante là-bas.

A 21 heures, ils sont venus nous prendre, environ 35 personnes, pour nous conduire à l’ancien camp Boiro. Ils ont pris 5 autres personnes qui étaient là-bas aussi, ils les ont ajoutés à nous. Ce qui fait 40 personnes en tout. Ils nous ont transportés à Kankan, où ils nous mis en prison. On ne nous a pas battus ni insultés, on ne nous a pas maltraités. Mais, on a passé la première nuit, très affamés, parce que la nourriture qu’on a trouvée au camp ne suffisait pas à tout le monde.

Et depuis qu’on est arrivés au camp, on nous envoyait du café chaque matin et du riz aussi. Mais, la nourriture qu’on mangeait là-bas n’était pas bonne, elle a provoqué des maladies chez certains d’entre nous. Beaucoup sont tombés malades. Moi-même qui vous parle, je suis rentré malade à Conakry. Quand ils nous ont libérés, ils nous ont embarqués encore dans un véhicule pour nous ramener à Conakry. On est arrivés à Kagbelen avant-hier nuit, à 2 heures du matin, ils nous ont débarqués là-bas. Chacun s’est débrouillé à rentrer chez lui. »

Propos recueillis par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin