Pépé Francis HABA, président du parti Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD)

La sortie d’Emmanuel Macron sur la situation en Guinée suscite une vague de réactions au sein de la classe politique guinéenne. Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, ce samedi 21 novembre 2020, le président de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le Développement (UGDD) a salué la prise de position du président français, qui a exprimé son opposition au troisième mandat de son homologue guinéen.

Pépé Francis Haba estime toutefois, que la France doit aller plus loin en menant un lobbying qui permettrait d’empêcher le président Alpha Condé de s’accrocher au pouvoir.

« J’ai accueilli cette sortie du président français avec satisfaction. Je pense que le président Emmanuel Macron fait partie de la nouvelle génération des chefs d’Etat qui, par leur pragmatisme, veulent aider le continent africain à se développer à travers une bonne démocratie et une bonne gouvernance. Même s’il faut reconnaitre que la France, au-delà des condamnations de principe, compte-tenu de son poids et de son envergure mondiale, aurait dû pousser le monde entier notamment l’Union européenne et les Etats-Unis, à un peu freiner la folie oppressive et meurtrière du régime Condé », a réagi l’opposant guinéen.

Pour les partisans du président Alpha Condé, il y a un deux poids deux mesures dans l’attitude du président français. Car, tout en s’opposant au troisième mandat en Guinée, Emmanuel Macron soutient la même chose en Côte d’Ivoire. Mais, pour le leader de l’UGDD, il y a bien une différence entre la situation guinéenne et celle ivoirienne. « La situation de la Côte d’Ivoire, sans cautionner le 3ème mandat du président Alassane Ouattara, est de loin meilleure que la situation guinéenne.

Si en Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a effectivement gagné les élections grâce au boycott des ténors de l’opposition, en Guinée, il est évident que c’est Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo qui est sorti victorieux. Cela, grâce à une bonne organisation et grâce à l’opposition des populations guinéennes au bilan économique d’Alpha Condé et à leur opposition à son 3ème mandat. Nous avons tous, y compris vous les journalistes, suivi le déroulement et le développement de la politique de division et de chaos qu’on a vécue en Guinée depuis avril 2019 à maintenant.

Souvenez-vous qu’on a mis en place une Assemblée nationale monocolore qui exclut l’opposition, et on a imposé au peuple de Guinée une constitution falsifiée qui a exposé notre pays à la risée du monde. Effectivement, le seul et unique objectif, c’était de maintenir Alpha Condé au pouvoir. Et pire, les centaines de morts, les milliers de blessés, les humiliations de femmes, de vieillards, la politique d’oppression, les kidnappings, sans aucune justice, tout cela ne pouvait pas permettre au président français de féliciter Alpha Condé », a dit Francis Haba.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin