Ismaël Nanfo Diaby, le célèbre imam qui prie en maninka, est sorti de prison ce mardi, 12 octobre 2021. La Cour d’appel de Kankan a annulé sa condamnation en première instance et ordonné sa libération, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

Après cinq mois de détention, Ismaël Nanfo Diaby a recouvré sa liberté. La Cour d’appel de Kankan a estimé qu’il n’a pas commis les faits de troubles à l’ordre à public pour lesquels il a été condamné en première instance, annulant la décision du tribunal de première instance de Kankan.

La juridiction supérieure a dit que le controversé imam a tout simplement violé la décision du secrétariat général des Affaires religieuses, lui interdisant de diriger la prière et de parler au nom de l’islam, en raison de son obstination de prier en maninka (sa langue maternelle) plutôt qu’en arable (la langue du coran). Pour cela, elle l’a condamné au paiement d’une contravention de 50.000 francs guinéens.

L’imam Nanfo Diaby a été arrêté le 13 mai 2021, alors qu’il dirigeait la prière de l’Aïd el fitr (la fête musulmane marquant la fin du ramadan) à son domicile, en compagnie de plusieurs de ses partisans. Le 26 mai, le TPI de Kankan l’a condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 6 assortis de sursis et au paiement d’une amende de 500 mille francs.

N’étant pas d’accord avec cette décision, la défense tout comme le parquet du tribunal de première instance de Kankan ont interjeté appel. Au cours de son procès en appel qui s’est tenu le 05 octobre dernier, le parquet général avait demandé la réduction de sa peine et sa condamnation au temps mis en prison. La défense, elle, avait réclamé la relaxe pure et simple de son client.

De Kankan, Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin