Commune de Matam : Avis d’appel d’offres

5 octobre 2021 à 18 06 57 105710

La Commune de Matam ayant bénéficié d’un financement du Fonds du développement des communes de Conakry (FODECCON) invite les prestataires éligibles à présenter des offres pour la réalisation des travaux suivants :

Lot 1 : Rénovation et équipement de l’école primaire de Matam Lido ;

Lot 2 : Rénovation du centre de santé de Madina.

Guineematin.com vous propose de cliquer sur le lien suivant pour voir l’intégralité de cet AVIS en PDF :

Appels d’offres Matam

Lire

Guinée : ce système qui gangrène notre société !

5 octobre 2021 à 18 06 44 104410

Depuis le 5 septembre 2021, l’espoir renaît en Guinée. La plupart de ceux qui voulaient faire la valise, la mort dans l’âme, pour un exil forcé, ajournent leurs projets de voyage. Le temps d’observer la nouvelle donne. Rassurés qu’ils sont par l’engagement du nouveau maitre du pays. Tous les Guinéens appellent de tous leurs vœux au changement du système. Celui qui gangrène la société guinéenne et qui a littéralement chamboulé la donne. Dans tous les domaines.

Au plan politique

La constance et la conviction sont perçues comme la radicalisation. Les oppositions qui n’ont jamais accepté le moindre compromis avec le pouvoir ont été qualifiées de radicales. Le pouvoir, fort de sa manipulation, a réussi à criminaliser toutes formes d’opposition dans le pays Obligeant nombre d’acteurs politiques et sociaux à tourner le dos à l’opposition. Du moins la vraie opposition.  Dans la foulée, beaucoup de personnes – majoritairement jeunes- se sont illustrées dans un rôle d’opposants le matin et partisans le soir. Pervertissant la politique dans son sens noble du terme.

Ces dernières années, tous ceux qui osaient critiquer la gestion calamiteuse du pays étaient accusés de rouler pour l’opposition. Or, dans la Guinée de ces dix dernières années, le mot opposant était peu enviable. C’est ce qui a fait que mêmes des responsables de la sociale, qui avaient pourtant participé à la lutte pour un changement positif en Guinée, s’étaient émoussés. Lorsqu’ils étaient obligés de critiquer le pouvoir ils faisaient de même contre l’opposition. Cet équilibrisme hypocrite a discrédité beaucoup d’organisations de la société civiles qui auront du mal à se refaire une impartialité.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la Guinée a été le seul pays au monde où la victime est plus culpabilisée que son bourreau. Régulièrement, le principal opposant a été accusé « d’envoyer des enfants à l’abattoir ». Entendez les manifestations. Comme si entre celui qui appelle à une manifestation pacifique et celui qui tire à bout portant sur un manifestant, le premier est plus coupable. Le régime du RPG a réussi à ancrer dans la tête de certaines personnes que ceux qui appellent à manifester sont coupables des crimes et que les commanditaires et les exécutants des tueries sont en légitime défense.

Au plan économique

Il est vrai que la gabegie financière n’a pas commencé sous l’ère Alpha Condé. Cependant, celui qui ne jurait que par le changement n’a pas opéré un changement remarquable dans le domaine économique. Personne n’a compris pourquoi il y a eu beaucoup de prisonniers politiques sous son règne pendant qu’il y avait pas de prisonniers pour les délits voire les crimes économiques.

Au début de son règne, le nouvel élu a crié sur tous les toits que son gouvernement avait mis en place le fameux guichet unique, censé épargner l’argent public de prendre d’autres destinations que celles qui sont prévues. Dans la pratique, les détournements de derniers publics ont continué de plus belles. Parce que, volontairement ou involontairement les autorités n’ont pas mis en place les outils de suivi et de gestion.

Quand on voit la façon dont la Direction nationale des Impôts (une des plus grandes régies financières de l’Etat) s’est impliquée dans la campagne pour le troisième mandat, on se demande bien si les autorités avaient intérêt à une gestion transparente de la chose publique. Parce que cette Direction aura été pour Alpha Condé ce que la banque centrale fit autrefois pour Lansana Conté. Les mêmes causes ont entrainé les mêmes effets. Si les nouvelles autorités guinéennes ne veulent pas rééditer les erreurs et les errements du passé elles devraient passer au peigne-fin  tous les scandales financiers révélés ces dernières années.

Au plan social

La promotion de la médiocrité au détriment du mérite a eu pour conséquences de reléguer au second plan la probité morale. Si bien que l’honnêteté est perçue comme une malédiction. Et l’opacité et l’enrichissement illicite comme une bénédiction. Les gens ont eu le sentiment qu’il ne sert à rien de faire de grandes études pour réussir.

Parce que les médiocres, qui savent caresser les hauts perchés dans le sens des poils s’en sortent mieux que les grands diplômés. C’est seulement en Guinée où on entend des gens se réjouir fièrement qu’ils ne regrettent pas de n’avoir pas étudié. Parce qu’à cause du chômage devenu endémique à cause de la mauvaise gouvernance, les études sont assimilées à une perte de temps voire une malédiction.

C’est ce système que le CNRD doit changer. Pour cultiver la culture du mérite. Pour mettre fin à l’impunité. Afin que l’exception cesse d’être la règle dans ce pays devenu un paradis sur terre pour les délinquants économiques de tout acabit. Pour que les jeunes  de Guinée – et mêmes les femmes désormais – cessent de mourir dans la mer Méditerranée à cause du désespoir dans lequel les gouvernements qui se sont succédé à la tête de notre pays les ont astreints.

Habib Yembering Diallo pour Guineematin.com

Lire

Kankan : vers la libération de l’imam Nanfo Diaby ?

5 octobre 2021 à 18 06 30 103010

On s’achemine peut-être vers la libération de Nanfo Ismaël Diaby, l’imam qui dirige la prière en langue maninka, qui est détenu depuis près de cinq mois à la maison centrale de Kankan. Au cours de son procès en appel qui s’est tenu ce mardi, 05 octobre 2021, le parquet général de Kankan a demandé la réduction de sa peine et sa condamnation au temps mis en prison. La défense, elle, a réclamé la relaxe pure et simple de son client, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

Vêtu d’une chemise blanche et d’un pantalon de couleur cendre, Ismaël Nanfo Diaby est apparu, comme d’habitude, serein. A son arrivée à la cour d’appel de Kankan, le guide spirituel de la confrérie « Djèdèkolobaaya » a salué les membres de sa famille et ses partisans, venus assister à son procès en appel. A la barre, le célèbre imam a maintenu la même position qu’il avait en première instance : il rejette en bloc les mis à sa charge. Ismaël Nanfo Diaby a même fondu en larmes en répondant aux questions du président de la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Kankan. Il dit être victime d’injustice, en passant cinq mois en prison pour avoir tout simplement prié dans sa langue : le maninka, plutôt qu’en arable (la langue du coran).

Mais, contrairement au prévenu, le procureur, lui, assure que Nanfo Diaby est effectivement coupable des faits de trouble pour lesquels il a été condamné en première instance. Toutefois, Ibrahima I Camara demande la réduction de sa peine, c’est-à-dire sa condamnation au temps déjà passé en prison. « Monsieur le président, qu’il vous plaise de retenir Nanfo Ismaël Diaby dans les liens de la culpabilité pour manquement aux dispositions des articles 698 et 991 du code pénal. Nous considérons que pour cette première fois, il a appris la leçon, c’est pourquoi nous demandons qu’il vous plaise de le condamner au temps mis en prison », a requis le procureur.

De son côté, Me Mohamed II Kourouma, un des avocats de Nanfo Diaby, a rejeté les réquisitions du parquet général. Il a demandé la libération pure et simple de son client qui, dit-il, n’a commis aucune infraction. « Mon client est victime de sa foi religieuse, il a été agressé ici, sa mosquée a été détruite. Il a porté plainte, cela n’a pas prospéré. Après, on l’a arrêté pour des motifs qu’on ne comprend pas. Nous vous demandons de le renvoyer des fins de poursuite judiciaire. Il ne mérite pas d’être en prison. Il faut renvoyer le ministère public à mieux se pourvoir », a plaidé l’avocat de la défense.

Après avoir entendu toutes les parties, le président de la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Kankan, Elhadj Mahmoudou Camara, a renvoyé l’audience au mardi, 12 octobre prochain pour rendre sa décision. Après la publication de cet arrêt, Ismaël Nanfo Diaby pourrait recouvrer sa liberté. L’imam controversé a été arrêté le 13 mai 2021, alors qu’il dirigeait la prière de l’Aïd el fitr (la fête musulmane marquant la fin du ramadan) à son domicile, en compagnie de plusieurs de ses partisans. Le 26 mai, le TPI de Kankan l’a condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 6 assortis de sursis et au paiement d’une amende de 500 mille francs.

N’étant pas d’accord avec cette décision, la défense tout comme le parquet du tribunal de première instance de Kankan ont interjeté appel.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Lire

Kassonyah (Coyah) : des femmes manifestent contre le mauvais état de leur route

5 octobre 2021 à 18 06 17 101710

Un mouvement de colère a eu lieu ce mardi, 05 octobre 2021, à Kassonyah, un district relevant de la commune rurale de Manéah, dans la préfecture de Coyah. Plusieurs femmes ont manifesté contre le mauvais état de la route menant à cette localité. Elles demandent aux autorités du pays de faire face à cette situation pour atténuer leur souffrance, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Depuis plusieurs années, le district de Kassonyah est en pleine mutation, notamment sur le plan démographique. De nombreux citoyens se sont installés dans cette localité paisible, située à quelques kilomètres seulement de la capitale guinéenne. Mais le principal problème de Kassonyah demeure toujours : la localité est difficilement accessible, en raison du mauvais état de la route qui y mène. Et les femmes du district en ont marre de cette situation. C’est pourquoi, elles se sont mobilisées ce mardi 05 octobre pour se faire entendre. Elles exigent le désenclavement de leur village pour atténuer leur souffrance.

Mama Aïssata Sylla, présidente des femmes de Kassonyah

« Comme nos maris ont fait beaucoup de démarches, sans succès, nous aussi, nous avons décidé de nous inviter dans cette lutte pour qu’enfin, Kassonyah puisse avoir une route digne de nom. Malgré le fait que les nouvelles autorités ont diminué le prix du carburant, nous, nous continuons à payer 7.000 francs entre le KM36 et Kassonyah. On a tout fait, mais les conducteurs de taxis refusent de baisser le prix du transport. Quand on leur parle, ils disent que la route est dégradée. Il y a même beaucoup de femmes enceinte qui perdent leur enfant sur cette route. Quand une femme en grossesse de 2 ou 3 mois s’embarque sur une moto et descend dans ces trous, ça peut créer des complications. 

C’est la même chose pour les femmes en grossesse avancée. Il y a les secteurs du district qui ne sont pas accessibles pour les voitures. C’est pourquoi, ce sont les motards seulement qui assurent le transport des personnes et de leurs biens sur cette route », a déclaré Mama Aïssata Sylla, la présidente des femmes de Kassonyah, qui interpelle la junte militaire au pouvoir sur cette situation. « Le colonel Mamadi Doumbouya nous a prouvés qu’il aime la Guinée. C’est pourquoi, nous les femmes de Kassonyah, nous avons adhéré aux idéaux du CNRD qu’il dirige. Donc, nous lui demandons de nous aider, en réparant cette route », a dit la présidente des femmes de Kassonyah.

Mme Traoré Marie Louise Barry, institutrice à Kassonyah

« Nous sommes sorties aujourd’hui pour plaider auprès des autorités en place, c’est-à-dire le CNRD, à sa tête le colonel Mamadi Doumbouya, pour leur demander de faire face à la situation de notre route, qui est complètement dégradée. Quand la marée est montante l’eau se déverse sur la route au niveau du pont. Les gens sont souvent obligés d’emprunter la pirogue pour dévier le pont afin de rejoindre le Km36. A cause de cette situation, nous payons 7.000 francs de Kassonyah au Km36. Si on te donne 30.000 francs comme dépense journalière et tu soustraits 14.000 francs dedans pour payer le transport, il te restera combien ? Donc, c’est compliqué », a dit Mme Traoré Marie Louise Barry, institutrice à Kassonyah.

Mohamed Lamine Bangoura, président du district de Kassognah

Mohamed Lamine Bangoura, le président de district de Kassonyah, est venu apporter son soutien aux manifestants. Il trouve que leur combat est légitime et noble. « Cette manifestation des femmes a pour but d’attirer l’attention des autorités sur les difficultés auxquelles les habitants de Kassonyah. Quand il y a de telles actions, nous leur apportons notre soutien, selon notre possibilité. Donc, c’est pourquoi, nous sommes venus les voir, les encourager et leur dire que leur souci est le nôtre aussi. Au temps du président Alpha Condé, nous avons eu une aide de la part du gouvernement Hollandais. On a plusieurs fois reçu des missions pour le récemment des riverains.

Mais, ça fait longtemps qu’on ne les voit pas et on ne sait pas pourquoi ce retard. Aujourd’hui, nous nous confions aux nouvelles autorités pour leur demander de nous venir aide. 80% des Guinéens ont célébré leur arrivée, ils ont une mission noble. Qu’ils aident les populations de Kassonyah qui souffrent. Quand un district est enclavé, ça impacte beaucoup de secteurs. Aujourd’hui, quand quelqu’un tombe malade ici, il faut l’évacuer. Et avec l’état de la route, est-ce qu’il peut rentrer à temps ? Donc, au nom de ma population, j’interpelle les nouvelles autorités, je les exhorte à faire face à notre problème de route », a lancé l’autorité locale.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Lire

Le commandant AOB et le colonel Barry non graciés : « je suis démoralisé mais pas découragé »

5 octobre 2021 à 15 03 50 105010
Colonel Mamadou Alpha Barry

Comme annoncé précédemment, le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a accordé hier, lundi 04 octobre 2021, son droit de grâce à 287 prisonniers qui étaient détenus dans plusieurs villes du pays. Mais sur la liste des détenus qui ont bénéficié d’une remise totale de peine, on constate l’absence de grands noms : le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB), Jean Guilavogui et le colonel Mamadou Alpha Barry.

Les deux premiers sont en prison depuis 2011, dans le cadre de l’attaque du domicile privé du président Alpha Condé, et le troisième est condamné à quatre ans d’emprisonnement pour des faits de vol aggravé qu’il n’a pas reconnus lors de son procès. Leur avocat se dit démoralisé par cette situation et réitère son appel à l’endroit des nouvelles autorités guinéennes. Au micro d’un journaliste de Guineematin.com, Me Salifou Béavogui a imploré la clémence du colonel Mamadi Doumbouya en faveur de ses clients.

Me Salifou Béavogui, avocat

« Je fais une très bonne lecture, parce que la liberté n’a pas de prix. C’est une mesure à saluer. Et je vais en profiter pour remercier vivement M. le président de la République ainsi que tous les membres du CNRD qui, en peu de temps, ont mis fin au calvaire de plusieurs détenus qui croupissaient dans les prisons de notre pays. Ce décret est la suite logique des multiples libérations intervenues depuis la prise du pouvoir par le CNRD.

Donc, je suis content d’une part. D’autre part, je suis un peu démoralisé mais pas découragé, parce que dans le décret, il ne figure pas les noms du commandant AOB, de M. Jean Guilavogui et du colonel Mamadou Alpha Barry. Ces trois détenus, je les ai défendus dans ces procédures, et j’estime qu’ils doivent bénéficier d’une libération conditionnelle ou éventuellement une remise de peine, en ce qui concerne le commandant Mamadou Alpha Barry qui est condamné à 4 ans de prison.

Donc, je continue toujours à implorer la grâce d’Allah et à demander pardon aux nouvelles autorités, à demander leur clémence, afin que ces trois aussi puissent être libérés. Le combat va continuer, nous ne sommes plus à une phase où il faut rentrer dans des polémiques dès lors que nous sommes très contents des multiples libérations qui interviennent par le vouloir des nouvelles autorités du pays. Nous les remercions encore une fois sincèrement et nous continuons toujours à demander leur clémence », a dit l’avocat maître Salifou Béavogui.

A noter que plusieurs personnes qui ont bénéficié de la grâce présidentielle ont quitté la maison centrale de Conakry, ce mardi. Interrogés par un journaliste de Guineematin.com à leur sortie de prison, ils ont exprimé une grande joie, remerciant les nouvelles autorités guinéennes de leur avoir permis de recouvrer leur liberté.

Diarouga Aziz Baldé pour Guineematin.com

Lire

Palais Mohamed V : le colonel Mamadi Doumbouya rencontre les DAF des ministères

5 octobre 2021 à 11 11 33 103310
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition

C’est la première rencontre officielle qu’il organise depuis sa prestation de serment et son installation dans ses fonctions de présidents de la transition en Guinée.

Le colonel Mamadi Doumbouya, à la tête de la junte militaire qui a renversé le président Alpha Condé, reçoit ce mardi, 05 octobre 2021, les responsables des divisions administratives et financières (DAF) des ministères et des régies financières, au Palais Mohamed V de Conakry.

Très tôt, les invités ont rallié les lieux pour répondre à l’appel du président du comité national du rassemblement pour le développement (CNRD). Car, le communiqué publié hier soir à la télévision nationale pour annoncer cette rencontre, avait prévenu que « le président de la transition attache du prix à ce rendez-vous et ne tolérera aucune absence ou retard ».

Pour l’heure, on ne connait pas les sujets qui sont abordés au cours de cette rencontre.

À suivre !

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com

Lire

Rentrée universitaire : l’université Kofi ANNAN de Guinée ouvre les inscriptions et enseignement en ligne

5 octobre 2021 à 10 10 50 105010

L’Université Kofi ANNAN de Guinée, fidèle à sa devise « L’AMBITION DE L’EXCELLENCE ET DE LA MODERNITÉ » s’investit dans cette rentrée scolaire pour mettre en place de grandes transformations numériques que suscite notre siècle.  

Dans cette dynamique de mettre l’innovation au cœur de son système d’enseignement, elle met à la disposition de ses étudiant(e)s et futur(e)s étudiant(e)s la plateforme d’inscription en ligne ci-après : https://mon-portail.gtsco-kag.org/public

Cette plateforme offre désormais aux étudiant(e)s un accès direct et facile pour consulter l’ensemble des programmes disponibles au sein de l’UKAG et s’inscrire au programme  d’études de leur choix partout  où ils (elles) se trouvent dans le monde.

Il est à noter également que depuis Avril 2020, sensible à la situation sanitaire COVID-19, une plate-forme d’enseignement est déjà accessible en ligne et maintient une interaction à distance entre enseignants et étudiants.

Cette plateforme sera également disponible tout le long de l’année pour l’ensemble des étudiants et ceux qui opteraient pour des cours à distance.

L’université Kofi ANNAN reste à la disposition des étudiants et parents pour tout besoin d’information et le bureau administratif reste ouvert au sein de l’université pour les accompagner dans cette transformation numérique. 

Pour plus d’informations contacter le 629 00 54 58 ou 629 00 54 76

Lire

Demande de sanctions internationales des personnalités du régime Alpha Condé : communiqué du FNDC

5 octobre 2021 à 10 10 25 102510

Demande de gèle des avoir et d’interdiction de voyage et/ou de déplacement et de rapatrier des familles de 21 personnalités du régime déchu de M.Alpha CONDÉ

Les soussignés annoncent avoir procédé, par deux courriers en date du 24 août 2021, à une demande auprès du Conseil de l’Union européenne et de son Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de geler les avoirs, d’interdire de voyage et/ou de déplacements et de rapatrier les familles de 21 personnalités du régime de Monsieur Alpha CONDE, président déchu de Guinée. 

D’autres listes des personnalités du régime de M. Alpha CONDE suivront dans les jours à venir.

En effet, en vertu du droit européen, le Conseil de l’Union peut sanctionner les personnes physiques responsables de graves violations des droits de l’homme ou exerçant des activités qui portent gravement atteinte à la démocratie ou à l’état de droit.

En l’espèce, toutes les personnes visées par la demande sont impliquées dans la répression brutale des opposants au régime de M. Alpha CONDE. Pour ne donner qu’un exemple, lorsque des manifestants sont descendus dans les rues pour protester contre le troisième mandat de M. Alpha CONDE, le régime a répondu par la violence. Ces violences ont fait :

• Au moins douze morts à Conakry,

• Des blessés en grand nombre,

• Une cinquantaine de morts avec présence de charniers à N’zérékoré.

Bien que M. Alpha CONDE ait été renversé par un coup d’état le 5 septembre 2021, cette demande est toujours d’actualité.

En effet, malgré ce changement de pouvoir, justice n’a pas encore été rendue en Guinée : les proches des victimes tuées lors des violences électorales attendent des réponses et la plupart des personnalités du régime d’Alpha CONDE, visées par la demande, circulent librement.

Les soussignés réitèrent leur totale détermination pour que l’ensemble des personnes ayant participé aux exactions commises répondent de leurs actes.

PERSONNALITES DU REGIME SANCTIONS INTERNATIONALES CORRIGEE CONSEIL

Paris, le 5 octobre 2021

William Bourdon & Vincent Brengarth

Lire

Guinée : voici la liste complète des personnes graciées par le colonel Mamadi Doumbouya

5 octobre 2021 à 9 09 03 100310
Colonel Mamadi Doumbouya, président du CNRD et de la Transition

Dans un décret publié lundi soir, 4 octobre 2021, le président de la transition guinéenne, le colonel Mamadi Doumbouya a accordé la grâce présidentielle à près de 300 prisonniers. Il s’agit de détenus de droit commun, qui vont pouvoir sortir de prison, après avoir bénéficié d’une remise totale de peine.

Guineematin.com vous propose ci-dessous la liste totale des personnes concernées :

1-Mamadou Alpha Barry, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 16/4/2018

2-Moussa Mara, TPI3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 6/4 /2021

3-Youssouf Touré, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 6/10 /2020

4-Aboubacar Dikinda, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 7/6 /2021

5-Mamoudou Diallo, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 10/8/ 2021

6-Malick Camara TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 11/5 /2021

7-Amadou Condé, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 12/3 2021

8-Mohamed Sylla, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 12/10/ 2020

9-Mohamed Camara, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 12/10 /2020

10-Abdoulaye Camara, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 12/10 /2020

11-Alpha Cissé, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 21/10 /2020

12-Mamadou Touré, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 22/10 /2020

13-Mamadou Saliou Bah, TPI 3 Mafanco. Mandat de dépôt : le 26/10 /2020

14-Mamadou Bobo Barry, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 29/4 /2021)

15-Ibrahima Camara, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 30/10 /2020

16-Mohamed Diaby, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 1er /6 /2021

17-Ousmane Souaré, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 4/11 /2020

18-Amara Fofana, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 5/01 /2021

19-N’Fanly Traoré, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 6/4 /2021

20-Mohamed Lamine Touré, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 8/11 /2019

21-Mohamed Keïta, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 12/4/ 2021

22-Abdoulaye Diallo,  TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 13/11/2020

23-Mamadou Alpha Diallo, TPI 2 de Dixin. Mandat de dépôt : le 15/1/2021

24-Ousmane Diané, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 15/7/2021

25-Aboubacar Sylla, TPI 1 de Kaloum. Mandat de dépôt : le 5/7/2021

26-Ibrahima Sory Cissé, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 18/5/2021

27-Ibrahima Sory Dramé, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 21/5/2021

28-Mohamed Soumaoro, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 22/3/2021

29-Alhassane Diallo, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 27/11/2020

30-Abdoul Karim Sylla, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 1er/7/2021

31 Joseph Abou, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 1er/12/2020

32-Hassimiou Soumah, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 2/6/2021

33-Mamadou Diouldé Diallo, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 2/6/2021

34-Ibrahima Soumah, TPI 3 de  Mafanco. Mandat de dépôt : le 2/12/2020

35-Mamadou Cellou Souaré, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 3/6/2021

36-Mariame Traoré,  TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 9/6/2021

37-Ibrahima Camara, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 14/6/2021

38-Thierno Abdoul Bah, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 14/12/2020

39-Ismaël Camara, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 17/6/2021

40-Ibrahima Diallo, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 18/12/2020

41-Oumar Diallo, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 22/12/2020

42-Younoussa Touré, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 23/12/2020

43-Kamissa Kanté, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 28/12/2018

44-Ibrahima Kindy Bah, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 29/6/2020

45-Eugène  Doré, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 29/12/2020

46-Moumini Djélo Bah, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 13/1er/2021

47-Mamadou Diouldé Barry, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 15/7/2021

48-Moussa Keïta, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 15/7/2021

49-Amadou Baïlo Sow, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 16/7/2021

50-Ousmane Barry, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 19/7/2021

51-Gaoussou Gueye, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 20/1er/2021

52-Karamako Camara, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 23/7/2021

53-Abdoulaye Touré, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 25/5/2021

54-Loucény Barry, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 6/7/2021

55-Ramadane Diallo, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 13/2/2020

56-Ibrahima Sory Diallo, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 23/2/2021

57-Yamoussa Sylla, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 24/2/2021

58-Mohamed Sylla,  TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 24/2/2021

59-Abdoulaye Kémoko Soumah, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 24/2/2021

60-Alhassane Soumah, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 26/2/2021

61-Mohamed Kaba, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 26/2/2021

62-Gopou Sangaré, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 7/3/2019

63-Alhassana Bangoura, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 13/3/2021

64-Mohamed Camara, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 12/3/2021

65-Famoro Keïta, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 24/9/2020

66-Mamadou Saïdou Baldé,  TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 30/3/2021

67-Amadou Keïta, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 11/11/2020

68-Souleymane Bah, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 17/11/2020

69-Laye Diawara, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 2/6/2020

70-Mohamed Sadjo Soumaré, TPI 1 de Kaloum. Mandat de dépôt : le 18/6/2019

71-Almamy Soumah, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 21/6/2018

72-Mamadou Oury Diallo, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 22/6/2020

73-Mohamed Lamine Souaré, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 15/6/2019

74-Joseph Désiré, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 28/7/2020

75-Sékou Camara, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 4/8/2020

76-Saïdouba Soumah, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 7/8/2017

77-Mamadou Cellou Barry, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 12/9/2019

78-Georges Dino, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 12/9/2019

79-Dioumayatou Bah, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 17/5/2021

80-Lanssana Touré, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 7/6/2021

81-Abdoulaye Keïta, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 21/6/2021

82-Aïssatou Haïdara, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 23/12/2020

83-Naby Laye Moussa Keïta, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 28/12/2020

84-Mohamed Moustapha Boiro, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 29/6/2020

85-Abdoul Karim Touré, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 8/1er/2019

86-Thierno Ibrahima Bah, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 10/7/2020

87-Jean Faya Kamano, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 12/5/2021

88-Ibrahima Sory Sylla, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 14/1er/2021

89-Mamadou Sabou Barry, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 26/1er/2021

90-Fodé Soumah, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 29/1er/2021

91-Kouramodou Doumbouya, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 9/4/2021

92-Cheick Yalani Camara, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 9/4/2021

93-Ibrahima Sow, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 29/4/2021

94-Facély Camara, TPI 1 de Kaloum. Mandat de dépôt : le 5/3/2021

95-Thierno Madjou Sow, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 9/7/2021

96-Ibrahima Idiatou Keïta, TPI 1 de Kaloum. Mandat de dépôt : le 12/3/2014

97-Seydouba Sylla, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 17/3/2021

98-Mamoudou Sidibé, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 5/4/2019

99-Oumar Bangoura, TPI 3 de Mafanco. Mandat de dépôt : le 5/4/2019

100-Mohamed Camara, TPI de Kaloum. Mandat de dépôt : le 8/10/2019

101-Aboubacar Diassy, TPI 1 Kaloum. Mandat de dépôt : le 8/10/2019

102-Amadou Fadja Bah, TPI 2 de Dixinn. Mandat de dépôt : le 21/10/2019

103-Ramos Togba Kalivogui, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 6/6/2019

104-Moriba Sakouvogui, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 9/1er/2019

105-Mohamed Souaré, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 25/7/2019

106- Alhassane Condé, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 25/7/2019

107-Benjamin Loua, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 25/7/2019

108-Niakoye Haba, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 4/5/2020

109-Gilbert Kolié, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 7/5/2020

110-Lopez Koulémou, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 7/5/2020

111-Ezayi Haba, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 4/6/2020

112-Alphonse Théa, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 26/6/2020

113-Zézé Guilavogui, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 10/8/2020

114-Mamadou Sow alias Koto, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 10/8/2020

115-Moussa Camara, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 6/7/2020

116-Cécé Silvain Loua, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 23/12/2019

117-Joseph Solié, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 23/12/2019

118-Cécé Malamou, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 27/10/2020

119-Mohamed Keïta, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 14/ 8/2020

120-Moussa Kamano, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 30/9/2020

121-Cécé Délamou, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 20/11/2020

122-Albert Kolié, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 27/11/2020

123-Sékou Kpoghomou, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 30/10/2020

124-Pierre Lamah, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 6/1er/2021

125-Guéméo Haba, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 23/12/2020

125-Kaliva Zoumanigui alias Zélabouger, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 7/1er/2021

126-Mory Plégnémou, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 4/3/2021

127-Mohamed Sylla, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 27/2/2019

128-Nago Fangamou, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 4/5/2017

129-Ansoumane Camara, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 16/7/2020

130-Mory Lamah alias Béléni, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 13/11/2020

131-Mory Bogolamou, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 17/12/2020

132-Athies Loua alias Gaza, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 21/01/ 2021

133-Sékou Dounoh, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 20/01/2021

134-Haye Goumou, TPI de N’Zérékoré. Mandat de dépôt : le 27/8/2020

135-Tidjane Traoré, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 4/11/2019)

136-Abdouaye Sanoh, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 14/10/2020

137-Fayala Kamissoko, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 14/ 10/2020

138-Oumar Camara, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 16/11/2020

139-Moussa Konaté, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 2/12/2020

140-Daouda Doumbouya, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 18/12/2020

141-Moussa Kourouma, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 13/10/2019

142-Abou Mara, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 21/4/2021

143-Ibrahima Kalil Camara, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 21/4/2021

144-Aboubacar Bangoura, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 25/3/2021

145-Laye Sidiki Diané, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 28/4/2021

146-Mohamed Lamine Cissé, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 19/8/2021

146-Mohamed Keïta, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 10/8/2021

147-Mamadou Magassouba, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 26/5/2020

148-Sory Doumbouya, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 18/5/2020

149-Sékou Magassouba, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 18/5/2020

150-Augustin Kamano, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 19/12/2019

151-Paul Tinguiano, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 19/12/2019

152-Mamady Camara, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 19/12/2019

153-Jean Pierre Haba, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 3/4/2020

154-Ismaël Condé, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 3/4/2020

155-Ibrahima Kourouma, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 23/7/2020

156-Lancinè  Traoré, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 30/7/2020

157-Makan Camara, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 8/10/2020

158-Abou Magassouba, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 8/10/2020

159-Laye Moussa Camara, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 8/10/2020

160-Sirman Magassouba, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 1er/2/2021

161-Ibrahima Keïta, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 17/2/2021

162-Mohamed Camara, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 17/2/2021

163-Balla Diawara, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 17/2/2021

164-Mohamed Diabaté, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 19/3/2021

165-Moustapha Keïta, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 10/3/2021

166- Saa Nestor Millimouno, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 14/4/2021

167-Jean Dougou Koïvogui, TPI de Siguiri. Mandat de dépôt : le 17/5/2021

168- Ismaël Traoré, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 20/4/2021

169-Pascal Tolno, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 25/4/2021

170-Aboubacar Diallo, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 15/4/2021

171-Mamady Traoré, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 6/7/2020

172-Aboubacar Konaté, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 25/11/2020

173-Sékou Camara, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 25/11/2020

174-Zoumana Doumbouya, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 15/11/2020

175-Mohamed Doumbouya, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 19/9/2019

176-Djiba Sidibé, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 18/1er/2021

177-Balla Keïta, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 10/12/2018

178-Mohamed Sangaré, TPI de Kankan. Mandat de dépôt : le 17/2/2020

179-N’Fanfy Camara, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 26/4/2021

180-Mamadou Samba  N’Diaye, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 1er/12/2020

181-Ibrahima Conté, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 10/2/2021

182-Bandjougou Camara, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 19/8/2020

183-Abdoulaye Kalissa, TPI Boké. Mandat de dépôt : le 15/10/2018

184-Aboubacar Camara, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 14/4/2020

185-Ousmane Magassouba, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 13/11/2019

186-Mohamed Youssouf Keïta, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 20/1er/2021

187-Mamoudou Camara, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 1er/4/2020

188-Aboubacar Camara, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 28/5/2020

189-Mohamed Makanéra, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 18/11/2019

190-Mamadou Hady Bangoura, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 5/4/2018

191-Ibrahima Camara, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 4/10/2016

192-Thierno Souabou Diallo, TPI de Boké. Mandat de dépôt : le 15/3/2021

193-Abdoulaye Barry, TPI de Pita. Mandat de dépôt : le 7/12/2016

194-Mamadou Lamarana Barry, TPI de Pita. Mandat de dépôt : le 1er/12/2016

195-Mamadou Lamarana Bah, TPI de Pita. Mandat de dépôt : le 1er/12/2016

196-Mamadou Lamarana Barry, TPI de Pita. Mandat de dépôt : le 8/7/2020

197-Abdoul Gadirou Diallo, TPI de Pita. Mandat de dépôt : le 12/10/2020

198-Mamoudou Dramé, TPI de Pita. Mandat de dépôt : le 3/10/2016

199-Mamadou Aliou Barry, TPI de Pita. Mandat de dépôt : le 16/7/2021

200-Alpha Oumar Sylla, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 19/7/2021

201-Kalidou Diallo, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 27/1er/2021

202-Abdoulaye Bah, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 29/5/2020

203-Sidy Mohamed Diallo, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 4/1er/2021

204-Raymond Kourouma, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 2/12/2020

205-Sékou Kouyaté, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 17/12/2020

206-Abdoul Madjid Baldé, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 13/11/2020

207-Alpha Oumar, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 20/1er/2021

208-Mamadou Baïlo Bah, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 30/12/2020

209-Abdourahmane Diallo, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 18/10/2020

210-Mamadou Baïlo Bah, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 3/12/2021

211- Mamadou Tahirou Bah, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 7/7/2021

212-Ibrahima Diallo, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 17/8/2017

213-Mamadou Lamarana Diallo, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 12/1er/2019

214-Ibrahima Sory Diallo, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 8/1er/2021

215-Souleymane Barry, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 30/12/2020

216-Boubacar Condé, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 15/10/2020

217-Daouda Baïlo Bah, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 27/11/2020

218-Thierno Mamadou Barry, TPI de Labé. Mandat de dépôt : le 25/2/2021

219-Amadou Soumayè Diallo, TPI Labé. Mandat de dépôt : le 24/10/2017

220-Mamadou Diouldé Bah alias Haako, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 18/5/2021

221-Abdoulaye Sow alias Karo, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 17/5/2021

222-Alpha Oumar Barry, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 17/5/2021

223-Bhoye Camara, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 26/5/2021

224-Issa Diallo, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 16/10/2021

225-Amadou Condé, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 15/1er/2021

226-Mamadou Oury Barry, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 15/1er/2021

227- Alpha Oumar Bah, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 30/11/2020

228- Ibrahima Bayero Diallo, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 7/4/2021

229-Ibrahima Traoré, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 3/1er/2021

230-Mamadou Hady Diallo, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 7/1er/2021

231-Mamadou Barry, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 17/10/2019

232-Boubacar Diallo, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 6/12/2019

233-Mamadou Barry, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 14/7/2020

234-Amadou Baldé Bah, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 9/7/2019

235-Ismaël Bah, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 21/8/2019

236-Amadou Barry, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 30/7/2021

237-Boubacar Siddi Sylla, TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 14/11/2017

238-Mamadou Allarény Sow,  TPI de Mamou. Mandat de dépôt : le 23/10/2019

239-Foromou Kolié, TPI de Kissidougou. Mandat de dépôt : le 25/6/2017

240-Sidy Cissoko, TPI de Kissidougou.. Mandat de dépôt : le 19/11/2018

241-Mohamed Lamine Kanté, TPI de Kissidougou. Mandat de dépôt : le 19/11/2018

242-Kémo Tounkara, TPI de Kissidougou. Mandat de dépôt : le 7/1er/2021

243-Mohamed Oularé, TPI de Kissidougou. Mandat de dépôt : le 14/12/2020

244-Famoudou Mara, TPI de Kissidougou. Mandat de dépôt : le 18/5/2021

245-Mohamed Cissé, TPI de Kissidougou : le mandat de dépôt : le 1er/5/2021

246-Thomas Millimouno, TPI de Kissidougou. Mandat de dépôt : le 21/12/2020

247-Michel Guimi Kamano, TPI de Kissidougou. Mandat de dépôt : le 20/4/2017

248-Bily Nankouma Condé, TPI de Kissidougou. Mandat de dépôt : le 23/4/2019

249-Pascal Mansaré, TPI de Kissidougou. Mandat de dépôt : le 25/4/2019

250-Kandy Bakary Oualré, TPI de Faranah. Mandat de dépôt : le 19/11/2015

251-Abdoulaye Touré, TPI de Faranah. Mandat de dépôt : le 16/3/2021

252-Amara Keïta TPI de Faranah. Mandat de dépôt : le 2/3/2020

253-Thierno Barry, TPI de Faranah. Mandat de dépôt : le 15/10/2020

254-Alpha Oumar Bah, TPI de Faranah. Mandat de dépôt : le 15/10/2020

255-Ibrahima Kalil Doumbouya, TPI de Faranah. Mandat de dépôt : le 4/10/2018

256-Ibrahima Kalil Diakité, TPI de Kouroussa. Mandat de dépôt : le 28/1er/2021

257-Mariama Condé, TPI de Kouroussa. Mandat de dépôt : le 14/9/2020

258-Amara Condé, TPI de Kouroussa. Mandat de dépôt : le 15/10/2020

259-Kalil Konaté, TPI de Kouroussa. Mandat de dépôt : le 10/8/2020

260-Mohamed Lamine Yattara, TPI de Kindia. Mandat de dépôt : le 3/3/2021

261-Michel Koïvogui, TPI de Kindia. Mandat de dépôt : le 21/11/2019

262-Amadou Diallo, TPI de Kindia. Mandat de dépot : le 20/4/2021

263-Alya Bangoura, TPI de Kindia. Mandat de dépôt : le 9/10/2019

264-Aboubacar Camara, TPI de Kindia. Mandat de dépôt : le 5/5/2021

265-Elhadj Mamadou Barry, TPI de Kindia. Mandat de dépôt : le 18/5/2021

266-Mohamed Lamine Bangoura, TPI de Kindia. Mandat de dépôt : le 23/6/2021

267-Banganly Camara, TPI de Dabola. Mandat de dépôt : le 11/6/2021

268-Abdoulaye Sylla, TPI de Kindia. Mandat de dépôt : le 19/2/2021

269-Mohamed Lamine Siby, TPI de Kindia. Mandat de dépôt : le 1er/12/2020

270-Abdoulaye Mansaré, TPI de Coyah. Mandat de dépôt : le 24/5/2021

271-Mohamed Touré, TPI de Coyah. Mandat de dépôt : le 24/5/2021

272-Noël Loua, TPI de Coyah. Mandat de dépôt : le 13/7/2021

273-Joseph Saa  Oliano, TPI de Coyah. Mandat de dépôt : le 11/8/2021

274-Ousmane Sylla, TPI de Coyah. Mandat de dépôt : le 8/4/2021

275-Demba Bangoura, TPI de Coyah. Mandat de dépôt : le 3/5/2021

276-Abdoulaye Touré, TPI de Coyah. Mandat de dépôt : le 5/1er/2021

277-Mamadou Diaraby, TPI de Dubréka. Mandat de dépôt : le 10/2/2020

278-Baba Keïta, TPI de Dubréka. Mandat de dépôt : le 11/12/2020

279-Salématou Touré, TPI de Dubréka. Mandat de dépôt : le 18/1er/2021

280-Amadou Bah, TPI de Dubréka. Mandat de dépôt : le 9/2/2021

281-Mamadou Saïdou Barry, TPI de Dubréka. Mandat de dépôt : le 15/3/2021

282-Alphonse Camara, TPI de Fria. Mandat de dépôt : le 9/11/2020

283-Mamadou Saliou Diallo, TPI de Fria. Mandat de dépôt : le 4/2/2021

284-Djibril Sylla, TPI de Fria. Mandat de dépôt : le 9/11/2020

285-Abdoulaye Keïta, TPI de Kaloum. Mandat de dépôt : le 25/11/2020

286-Amadou Sarah Diallo, TPI de Télémélé. Mandat de dépôt : le 13/8/2019

287-Daouda Keïta, TPI de Télémélé. Mandat de dépôt : le 10/8/2021

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, la lecture de ce décret par Lieutenant-Colonel Aminata Diallo :

Lire