La grève de la faim observée par Dr Faya Millimouno et certains cadres du Boc Libéral a inspiré les responsables de l’Union des Forces Républicaines. A l’occasion de l’assemblée générale du parti, tenue ce samedi, 8 décembre 2018, le vice-président du parti républicain, Ibrahima Bangoura, a salué cette façon de protester et souhaité un dénouement heureux aux grévistes de la faim, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’UFR se dit solidaire de la démarche entreprise par les responsables du BL, qui observent une grève de la faim pour demander la réouverture des classes et la démilitarisation de l’Axe Hamdallaye-Kagbélen. Une action, entamée le mercredi dernier, et qui devait prendre fin ce samedi 08 décembre.

Selon l’honorable Ibrahima Bangoura, « la position de Dr Faya Millimouno, je pense que c’est tout à fait à son honneur. Vous savez, il y a plusieurs actions de protestation et là, il y a une situation politique qui se pose. Lui, il a préféré faire la grève de la faim. Je crois qu’il faut le soutenir dans ce sens, il faut l’encourager dans ce sens. C’est cette action commune qu’il a prévue de faire, et il est en train de le faire. Souhaitons que rien de mal ne lui arrive, et lui, et ceux qui sont de son parti ».

Pour le reste ce l’assemblée générale, il aura été également question du fichier électoral qui préoccupe l’UFR à la veille des élections législatives de 2019 et de la présidentielle de 2020.

Pour l’honorable Ibrahima Bangoura, « compte tenu de l’état de notre fichier aujourd’hui, nous n’avons pas le choix. Soit on fait avec ce fichier que nous avons, en faisant un recensement intégral, soit tous ceux qui sont inscrits reprennent leur inscription et on reprend les empreintes digitales. Donc, c’est ce qui revient à un nouveau recensement en fait et que ceux qui ne sont pas inscrits soient inscrits. Il faut que ce fichier soit révisé parce que nous, nous avons besoin de ces élections. Nous allons aux élections avec le fichier révisé, c’est ça. C’est obligatoire », a-t-il laissé entendre.

En outre, au sein de l’UFR, l’heure est à la restructuration qui connait des avancées significatives, précise-t-on. « Pour la restructuration du parti, nous sommes au niveau de la mise en place des cellules. Et ce travail là est très avancé. Aujourd’hui, je crois qu’au niveau de Conakry, le travail est fait à 75% selon les informations qui nous ont été remontées. A l’intérieur du pays, les gens s’activent. Au niveau de la Forêt, le travail a été achevé, ils sont en train de refaire par endroits pour affiner le travail. Il faut que nous nous préparions pour remporter en 2020 », espère le vice-président de l’UFR.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com