Commissaire Abdoulaye Sanoh, patron de la police routière de Kankan

Une semaine après sa prise de fonction, le nouveau commissaire de la police routière de Kankan a décliné sa feuille de route. Le commissaire Abdoulaye Sanoh, ex-responsable du commissariat de police d’Enco5 (Conakry) ambitionne de sécuriser la commune urbaine conformément à la politique du ministère de la sécurité et de la protection civile. Pour cela, il annonce des reformes concernant notamment la circulation routière, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Le commissaire Abdoulaye Sanoh, le nouvel homme fort de la police routière de Kankan arrive avec de grande ambitionne pour la ville. Il entend s’investir pour assurer la sécurité des populations et leurs biens. « Mon objectif principal, c’est d’abord la sécurisation de la ville, parce que les populations de Kankan et leurs biens doivent être sécurisés », a-t-il annoncé.

Pour parvenir à ses fins, l’officier de police compte adopter un certain nombre de procédures. « Les procédures qu’il faut adopter pour parvenir à ces résultats sont simples. Vous savez que la police a pour rôle de réprimer le banditisme, d’arrêter tout délinquant, faire des enquêtes autour de la ville, arrêter tous les bandits et les transférer devant la justice. Mon objectif est de faire en sorte que Kankan soit débarrassé de ses bandits, pour que la population paisible vive en paix », souligne le commissaire central de la police de Kankan.

Outre la lutte contre le banditisme, Abdoulaye Sanoh entend combattre aussi l’insécurité routière. Il faut dire que Kankan est sans doute l’une des villes du pays qui regorgent le plus grand nombre de motos, et les accidents de la circulation sont récurrents sur place avec leurs lots de blessés et parfois de morts. Le nouveau responsable du commissariat central de la ville fait donc de la sécurité routière l’une de ses priorités.

« J’ai pris des mesures pour réduire des accidents. Je vais rencontrer le CADAC pour matérialiser toutes les routes de Kankan, faire en sorte que les conducteurs de taxis motos puissent tous être en casque. Des policiers seront déployés sur tous les carrefours pour éviter les sorties clandestines des taxis motos, parce que je constate ici que les motards roulent sans précaution. Donc je vais tout mettre en œuvre pour réduire les accidents », a-t-il promis.

Mais, pour réussir tout ce qu’il ambitionne, le commissaire Sanoh est convaincu qu’il doit revoir aussi le fonctionnement de la police, pointée du doigt pour son efficacité à Kankan. C’est pourquoi il entend mettre de l’ordre dans ses rangs. « Je compte mettre de l’ordre au sein de mon service. Désormais, un agent ne peut aller dans un carrefour que s’il a reçu l’ordre, désormais ce n’est pas n’importe qui, qui peut être chargé de réguler la circulation routière, tous ceux qui doivent aller dans les carrefours, doivent être désignés par le service de sécurité routière et la liste est remontée au commissaire », a-t-il dit.

Le commissaire se réserve cependant de toute promesse au sujet du service chargé de la confection des cartes d’identité au commissariat central de Kankan et qui est souvent accusé d’arnaquer les citoyens. « Je viens d’arriver et je n’ai trouvé aucune carte d’identité sur place, donc pour me prononcer sur ce dossier, il faudrait que les cartes arrivent pour que je puisse prendre des dispositions qu’il faut. Parce que la police doit se mettre en conformité avec le ministère de la sécurité et de la protection civile, ça c’est le but de ce changement. Ce que le ministère a dit à propos des cartes doit être appliqué, personne n’a le droit d’augmenter le prix que l’Etat a proposé », a laissé entendre l’officier de police.

A rappeler que le commissaire Abdoulaye Sanoh remplace le Colonel Jérôme Kolié, démit récemment de ses fonctions pour des raisons que nous ignorons, à la tête du commissariat de la police routière de Kankan.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : 00224 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin