La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) avait annoncé que la distribution des cartes d’électeurs pour les législatives et le référendum constitutionnel devait commencer ce lundi, 10 février 2020 sur l’ensemble du territoire national. A Kankan, le constat révèle que cette distribution n’est pas effective à cause du retard dans leur acheminement, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos sources d’information, c’est dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 février 2020 que les cartes d’électeurs, censées arriver à la Commission Électorale Préfectorale Indépendante (CEPI), se sont finalement retrouvées à la préfecture. Ce lundi matin, certains quartiers à l’image de Kabada II, ont reçu des lots de cartes d’électeurs. Mais, leur découpage et leur distribution se font attendre. C’est ce qu’a confié à notre reporter Fodé Kaba, chef du quartier de Kabada II.

Fodé Kaba, chef du quartier de Kabada II

« Nous avons reçu les cartes d’électeurs, mais pour le moment, le découpage et la distribution n’ont pas commencé. Ceux qui doivent venir nous aider à découper ces cartes ne sont pas venus d’abord. Moi, je suis là depuis le matin et j’attends, je suis le chef de quartier, je dois attendre. Je ne peux pas prendre le risque de quitter ici, elles sont sous ma responsabilité », a fait savoir monsieur Kaba.

Sékou Bangoura, chef du quartier Kabada I

Au quartier Kabada I, c’est tout le contraire. Là, le chef de quartier, Sékou Bangoura en compagnie de quelques agents de la CEPI, ont effectué le découpage des cartes, mais affirment que la distribution ne pourra démarrer que demain mardi. « On devrait recevoir les cartes d’électeurs très tôt. Mais, c’est la nuit qu’on nous a appelés pour aller prendre les cartes. Donc, compte tenu du retard, c’est vers la soirée qu’on pourra finir le découpage. Donc, tout porte à croire que demain mardi on débutera la distribution », a-t-il expliqué.

Au quartier Timbo, le chef de quartier et 5 personnes étaient entrain de découper les cartes d’électeurs. A Gare et Korialen, les responsables de ces quartiers ont confié n’avoir reçu aucune carte. Ce qui laisse penser que c’est dans les jours à venir que ces cartes tant attendues font être distribuées pour un scrutin très contesté que l’opposition menace d’empêcher. Un autre rendez-vous manqué de la CENI, dans la tourmente en rapport avec son propre chronogramme.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin