Le président de la République apporte son soutien aux victimes du double incendie survenu le 31 janvier dans le district de Sansanbaya, et le 1er février dans le secteur de Dankan, tous relevant de la sous-préfecture de Tokounou. Une localité située à plus de 100 kilomètres de la commune urbaine de Kankan sur la route nationale Kankan-Kissidougou. Alpha Condé a offert 100 millions de francs et 30 tonnes de riz aux sinistrés, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Kankan.

Après les deux incendies qui ont fait plus de 200 cases brûlées avec tout leur contenu, les autorités locales sont passées par les médias pour lancer un appel à l’aide en faveur des victimes. Et le président Alpha Condé a répondu à cet appel en apportant de l’argent et des vivres aux sinistrés. Le sous-préfet de Tokounou, en compagnie d’une forte délégation, s’est rendu sur le terrain le mardi, 11 février 2020, pour procéder à la remise officielle de ce don.

« Suite à l’appel que nous avons lancé, le président de la République a apporté sa contribution. Il a offert 100 millions de francs guinéens et 30 tonnes de riz, c’est-à-dire 600 sacs de riz aux victimes. Nous sommes vraiment comblés de joie aujourd’hui », a déclaré Abdoulaye Kourouma, le sous-préfet de Tokounou.

Après avoir remis ce don aux victimes, le sous-préfet a annoncé des dispositions prises pour éviter des situations de ce genre à l’avenir. « Pour ne pas que ce genre d’incendies ravagent notre localité à l’avenir, nous avons donné des instructions fermes aux présidents des districts, aux chefs de secteurs et aux présidents de jeunesse.

Chaque année, à l’approche des saisons sèches, on doit défricher l’entourage des villages. Celui qui a sa case auprès de la forêt doit nettoyer les alentours. S’il refuse, en cas de problème, nous allons prendre des dispositions. Egalement, nous avons demandé aux propriétaires de plantations de nettoyer leurs plantations, parce qu’on ne peut pas continuer à lancer des SOS », a dit Abdoulaye Kourouma.

A rappeler que les incendies sont récurrents dans la région de la Haute Guinée en saison sèche. Pour ces deux cas enregistrés dans la sous-préfecture de Tokounou, l’origine du feu n’est pas encore connue.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin