La résolution prise par le parlement Européen dénonçant les agissements du régime d’Alpha Condé et son projet de 3ème mandat alimente les débats dans la cité. Au Parti pour le Progrès et le Changement (PPC), l’on se réjouit de cette sortie qui prouve à suffisante que la Guinée n’est pas isolée, et que les guinéens ne sont pas les seuls à mener ce combat contre le changement de la constitution. L’annonce en a été faite ce samedi 15 février 2020, à l’occasion de l’assemblée du PPC à son siège à Hamdallaye, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Abdoul Mazid Bah, vice-président du parti PPC

Abdoul Mazid Bah, vice-président du PPC, s’est réjouit de cette résolution du parlement Européen qui demande au président Alpha Condé de respecter la Constitution. « Le parlement Européen a une résolution. Mais le point qui a beaucoup plus attiré, c’est la dénonciation ouverte du comportement du régime d’Alpha Condé. Mais aussi cette mise en garde qu’ils ont faite au Président de la République monsieur Alpha Condé, en lui demandant de ne pas aller sur le chemin d’un changement de Constitution à l’orée de la fin de son deuxième et dernier mandat. Ça, c’est signalé de façon claire dans la résolution de l’Union Européenne. Ils ont demandé encore à tous les membres de l’Union Européenne, et partenaires de l’Union Européenne de s’abstenir à toute vente d’armes à la République de Guinée. Ça, c’est des choses qui doivent nous encourager en tant que Guinéens, en tant que combattants contre la modification de la Constitution. Donc, ceux qui pensaient que la Guinée est isolée, la Guinée n’est pas isolée. Le ton est donné. Maintenant ce qui reste c’est l’exécution sur le terrain. »

Pour Abdoul Mazid Bah, il y a un regain d’intérêt pour la Guinée dans ce combat. « Nous sommes écoutés et les gens sont en train de travailler pour que toutes les structures dont la Guinée fait partie puissent se prononcer de façon ouverte contre cette dictature qui est en instance de s’installer en Guinée », a laissé entendre le vice-président du PPC.

En outre, Abdoul Mazid Bah pense que l’étau pourrait se resserrer sur les promoteurs du 3ème mandant en Guinée. « Dans les semaines à venir, vous allez voir la réaction de la commission de l’Union Européenne parce qu’ils sont partis jusqu’à demander qu’on puisse prendre des embargos de façon ciblée contre les promoteurs du 3ème mandat. Ils ont des biens volés qu’ils ont expatriés sur l’Europe, sur l’Amérique à travers le monde entier. On doit pouvoir saisir ces biens parce qu’il n’est pas normal qu’on arrive à saisir des biens mal acquis des autres pays et que la Guinée qui a tant souffert de cela reste comme ça » a-t-il dit.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin