15 places pour la classe politique au CNT : « c’est une manière de se moquer des partis politiques »

Aboubacar Biro Soumah, président du parti PPC

Le Parti pour le progrès et le changement (PPC) n’est pas d’accord avec certains points de la charte de la transition. La formation politique déplore notamment la faible représentativité des partis politiques au sein du conseil national de la transition (CNT) qui sera mis en place. C’est le président du parti qui l’a fait savoir au cours d’un point de presse qu’il a animé ce samedi, 09 octobre 2021, à Conakry, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Pour Aboubacar Biro Soumah, le CNRD doit revoir la charte de la transition pour corriger les insuffisances qu’elle contient. « Dans la charte, ils n’ont pas mis celui qui va assurer la relève en cas de vacance du pouvoir. Ça, c’est notre première observation. La deuxième observation, c’est au niveau de la composition du CNT. D’une manière ou d’une autre, la transition est faite par les partis politiques et la transition est politique. 

On ne peut pas mettre en place une charte en ignorant les partis politiques. Ça,  c’est une grosse erreur. Si vous donnez 15 places à toutes les formations politiques, c’est une manière de se moquer des partis politiques. C’est pourquoi, nous demandons au colonel Mamadi Doumbouya d’analyser et de respecter les partis politiques », a-t-il déclaré.

Par contre, cette formation politique, membre de l’ANAD (l’alliance politique dirigée par Cellou Dalein Diallo), apprécie bien la structure du gouvernement de la transition, annoncée hier soir. Elle estime que la réduction du nombre de ministères permettra de faire des économies dans les dépenses de l’Etat. « Vous n’êtes pas sans savoir que la Guinée avait 46 ministres.  Des ministres qui ont tout simplement accompagné Alpha Condé dans la forfaiture en modifiant la constitution sans que cela ne soit l’émanation du peuple.  

Aujourd’hui, nous nous retrouvons avec 25 départements ministériels. Ceci va dans le sens de l’économie du contribuable guinéen. Maintenant, nous leur demandons la nomination de cadres intègres qui pourront aider le Premier ministre et le président de la transition, avec tous les membres du CNRD, dans la réalisation des objectifs visés par la junte », a lancé le président du PPC.

En ce qui concerne la durée de la transition, qui n’est pas encore connue, le Parti pour le progrès et le changement indique que l’alliance dont il est membre a proposé un délai de 15 mois. « Nous avons dit que les 15 mois, ce n’est pas une décision ou une imposition que l’ANAD fait à la junte. C’est une proposition. Parce que la junte a demandé à ce que chacun envoie ses propositions. Donc, nous avons envoyé nos propositions », a laissé entendre Aboubacar Biro Soumah, soulignant que « la transition n’est pas un mandat. C’est une mission qui a un début et une fin ».

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel:620 589 527/664 413 227

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS