Fodé Bangoura : « nous demandons au CNRD, de nous laisser des institutions fortes »

Elhadj Fodé Bangoura, président du PUP

En marge d’une assemblée générale du PUP, tenue ce samedi 09 octobre 2021, au siège du parti, à Conakry, le président de la formation politique s’est exprimé sur l’actualité sociopolitique de la Guinée. Elhadj Fodé Bangoura a donné sa position sur la nomination de Mohamed Béavogui comme Premier ministre de la transition, la structure du gouvernement et la durée de la transition, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

S’exprimant sur la nomination de Mohamed Béavogui, le président du Parti de l’unité et du progrès (PUP) a loué les qualités du Premier ministre de la transition. « Tout ce que je peux dire maintenant, c’est de féliciter le Premier ministre pour sa nomination. C’est un éminent cadre, qui a travaillé à l’international et qui est appelé à faire ses preuves à l’interne. Ce que nous pouvons, c’est de l’accompagner et de prier pour lui pour qu’il réussisse. Parce que quand il réussit, c’est toute la Guinée qui aura réussi. Nous voulons une stabilité durable. Et si cela doit passer par lui, on ne peut que l’encourager », a déclaré Elhadj Fodé Bangoura

Parlant de l’ossature du gouvernement de la transition annoncée hier soir, l’ancien ministre secrétaire général à la présidence sous le règne de Lansana Conté (le deuxième président de la Guinée) ne trouve rien à redire. « Une structure est une chose, animer cette structure en est une autre. Ce n’est pas la structure qui importe, mais ceux-là qui sont chargés d’animer cette structure qui nous intéresse. Ce que je sais, si on me donnait à composer, je n’allais pas aller au-delà de 25 ministères. L’essentiel, c’est de trouver des animateurs qui se battront pour la République de Guinée », a dit le président du PUP.

En ce qui concerne la durée de la transition, il dit n’avoir aucun avis à donner : « nous étions en Guinée au même titre que les putschistes. On ne leur a pas dit de faire un coup d’État, ce sont eux qui ont décidé de le faire. Ils ont fait leur travail, c’est à nous autres de faire notre travail. Mais nous connaissons la situation particulière de la Guinée, avec tout ce qui est à mettre en chantier, si nous voulons avoir une stabilité durable pour notre pays. Il faut pour cela prendre le temps d’écrire correctement ce qui doit être écrit. Ce que nous leur demandons (au CNRD, ndlr), c’est de nous laisser des institutions fortes et le reste viendra après. Mais je n’ai pas de date à leur donner », a laissé entendre Fodé Bangoura.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS