Kader Barry, nouveau ministre

Nommé hier, vendredi 28 février 2020, par un décret du président Alpha Condé, Kader Barry entre au gouvernement au moment où il commence à tanguer et certains jettent l’éponge face à l’obstination du chef de l’Etat de changer la constitution qu’il a juré par deux fois (en 2010 et 2015) de protéger et défendre, et qui lui interdit de briguer un troisième mandat. C’est d’ailleurs le départ du ministre Abdoulaye Yéro Baldé contre ce projet qui permet à Kader d’entrer au département de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique.

Il est donc évident que le nouveau ministre sera d’abord et avant tout perçu comme un opportuniste, venu soutenir un putsch constitutionnel, pour ses propres intérêts contre la démocratie et l’alternance au pouvoir, malgré les pertes en vies humaines et autres dégâts subis par les Guinéens.

Mais, la Primature, où il était jusque-là conseiller, le présente comme étant « le plus proche collaborateur du Premier ministre ». C’est la preuve, s’il en était encore besoin, que Kassory Fofana est pleinement engagé dans ce projet de changement constitutionnel qui a déjà coûté la vie à une quarantaine de nos compatriotes, qui est combattu par les Guinéens de l’intérieur et de l’extérieur du pays, et décrié par les membres de la communauté internationale et partenaires de la Guinée. Il est donc à parier que son entrée au gouvernement favorise également son « recrutement » dans le livre noir des putschistes que le FNDC (Front national pour la défense de la Constitution) rend d’avance responsables de tous les crimes commis sur le peuple de Guinée…

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose le portait de Kader Barry

– Titulaire de diplôme de troisième cycle universitaire des universités Paris V et Paris X en Finance et diplômé d’une grande école de Commerce de Paris
– Financier, il a travaillé pour les prestigieux cabinets internationaux Deloitte et Ernst and Young à Paris et à Londres avant de décider de rentrer mettre ses compétences, pour la première fois, au service de son pays,
– Technocrate, reconnu pour sa discrétion et sa compétence, il a successivement accompagné 3 Premiers Ministres de la République depuis 2011 en qualité de :
o Conseiller du Premier Ministre chargé de la prospective économique pour le développement, de 2011 à 2015,
o Conseiller Spécial du Premier Ministre, de 2016 à 2018,
o Ministre Conseiller Spécial du Premier Ministre, depuis 2016.
– Central dans le Cabinet du Premier Ministre, il a été :
o Membre du Conseil Interministériel,
o Président du Pool de Suivi Évaluation de l’action gouvernementale et des politiques publiques,
o Président du Secrétariat Permanent du Cadre de Concertation et de Coordination entre le Gouvernement et les Partenaires,
o Membre des instances statutaires de coordination du Premier Ministre, notamment,
 Membre du Conseil de Coordination Economique et des Réformes et Vice-Président du Comité d’Appui,
 Membre du Comité de Trésorerie,
 Membre du Comité National de Planification,
o Coordonnateur de plusieurs comités techniques interministériels, des projets et programmes de coopération sous la tutelle du Premier Ministre,
– Marié et père de 5 enfants, ressortissant de la ville Mamou, il est descendant direct de l’Almamy Karamoko Alpha Mo Timbo, créateur du Fouta Théocratique.

Portrait transmis à Guineematin.com par la Primature

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin