Comme annoncé précédemment, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation est passé ce jeudi, 06 décembre 2018 devant l’Assemblée nationale pour présenter le projet de budget de son département pour l’année prochaine. Et, comme il fallait s’y attendre, Mory Sangaré a eu bien du mal à terminer son discours. Il a été hué par les députés de l’opposition qui protestaient ainsi contre la crise qui secoue le secteur éducatif guinéen depuis plus de deux mois, rapportent deux journalistes de Guineematin.com qui se trouvent à l’hémicycle.

C’est de pieds ferme que les députés de l’opposition, réunis au sein du groupe parlementaire des Libéraux-démocrates attendaient le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation ce jeudi, 06 décembre 2018 à l’Assemblée nationale. Cela, en raison de la grève des enseignants qui paralyse les écoles publiques du pays depuis la rentrée scolaire de cette année. En principe, les débats devaient avoir lieu après le discours du ministre et dans la phase des questions-réponses.

Mais, les élus de l’UFDG n’ont pas attendu cette phase pour se faire entendre. Dans son discours, Mory Sangaré a déclaré que l’ouverture des classes est effective depuis le 03 octobre 2018 et que par rapport à la grève, son gouvernement s’est montré ouvert au dialogue au bénéfice de l’éducation. Suffisant pour irriter les parlementaires issus de l’opposition qui ont protesté à travers des cris de colère.

Ils ont demandé au ministre de « réserver le mensonge jusqu’au siège du RPG Arc-en-ciel ». Face à l’insistance des cris des députés qui ne voulaient plus entendre la suite du discours, le président de l’Assemblée nationale est intervenu en appelant au calme, tout en menaçant d’expulser ceux qui vont persister dans cette attitude.

De son côté, Mory Sangaré qui s’attendait sans doute à une telle situation, s’est montré inébranlable. Il a continué à prononcer son discours en dépit des cris de protestation. Le ministre de l’éducation nationale a annoncé des avancées dans le secteur entre 2013 et 2017. Selon lui, le taux brut de scolarisation est passé de 52 à 90% et le taux d’achèvement du cycle primaire a connu une certaine amélioration de 53 à 61%.

Le niveau d’alphabétisation des jeunes de 15 à 24 ans à plus a également augmenté, selon le ministre Sangaré. De même, le taux brut de préscolarisation passe de 10 à 14%.
La transition primaire-collège a été améliorée de 37 à 69% et du collège-lycée de 40 à 56%. A cela, s’ajoute la couverture évolutive en manuels notamment au primaire et au collège.
En 2017-2018, selon Mory Sangaré, les acquis se résument entre autres :

A la déconcentration du brevet d’études du premier cycle au niveau des IRE (inspections régionales de l’éducation). Ensuite, la poursuite de l’étude sur l’élargissement de l’éducation de base et la diversification des filières au lycée a été observée.

Au cours de cette période, selon le document lu par le ministre, la construction et l’équipement de 480 salles de classes ainsi que la rénovation de 570 autres y compris les écoles AFRICOF ont été enregistrés. L’extension du nombre de cantines scolaires soutenues par le gouvernement, est passée de 50 à 107 dans huit préfectures pour 19 770 élèves bénéficiaires.

Le ministre se félicite également du recrutement entre 2017 et 2018 de 3 500 nouveaux enseignants dont 2000 à l’élémentaire ; la formation de quelques 3 027 enseignants, 509 directeurs d’écoles primaires et 1 055 chefs d’unités pédagogiques aux collèges lycées publics ; l’acquisition et la distribution de 726 877 manuels scolaires, 23 342 guides pédagogiques pour le collège et 452 386 de sciences d’observation et de calcul 6ème année pour le primaire,…

Selon le projet défendu par Mory Sangaré devant le Parlement, le budget du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation devrait passer de 1 515 milliards 389 millions 855 mille francs en 2018, à 1 675 milliards 767 millions 849 mille francs en 2019.

Après cette présentation, le ministre devrait aussi être mis à l’épreuve par les députés de l’opposition lors de la seconde phase consacrée aux questions et réponses.

Depuis le Palais du peuple,  Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com
Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com