L’Union des Syndicats des Transporteur de Yomou (USTY) a organisé samedi, 21 décembre 2019, une manifestation de soutien au projet de nouvelle constitution. Les transporteurs en ont profité pour demander au président Alpha Condé de donner rapidement la date de la tenue du référendum qui permettra d’adopter le texte. Ils pensent qu’en votant en faveur de cette nouvelle loi fondamentale, le problème de route auquel ils sont confrontés sera résolu, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

La ville de Yomou est très difficilement accessible de nos jours. Cela en raison du mauvais état de la route qui la relie à la ville de N’Zérékoré. Longue de 63 kilomètres, cette piste est devenue presqu’impraticable. Plutôt que de protester contre cette situation et exiger que les autorités se bougent pour travailler cette route, les syndicats des transporteurs locaux préfèrent caresser le pouvoir dans le sens des poils en espérant que cette situation va changer.

C’est ainsi qu’ils ont décidé d’organiser cette marche de soutien au projet de nouvelle constitution, rendu public cette semaine par le président Alpha Condé. Ils ont réuni leurs membres dans la commune urbaine et ceux des sous-préfectures pour l’occasion. Les autorités locales et d’autres cadres venus de N’Zérékoré ont également pris part au mouvement. Au nom de l’ensemble des transporteurs de la préfecture, Mamady Sangaré, secrétaire sous-préfectoral du syndicat des transporteurs de Péla a demandé au président Alpha Condé de donner rapidement la date du référendum constitutionnel.

« Nous constatons que certaines personnes sont en train d’accuser le président de vouloir briguer un troisième mandat. Nous leur apprenons que le président a proposé un projet de nouvelle constitution, mais il n’a jamais dit à quelqu’un qu’il veut d’un troisième mandat, c’est le peuple qui va décider. C’est pourquoi nous demandons au président de fixer la date du référendum sans délai pour nous départager sur cette affaire. Nous croyons que si nous changeons cette constitution, cela va nous permettre d’avoir la route parce que c’est promis », a-t-il déclaré.

Présent à la rencontre, Elhadj Balla Moussa Mara, premier vice-président du bureau RPG Arc-en-ciel à N’Zérékoré et gouverneur de la Banque centrale de N’Zérékoré, a salué la mobilisation. « La mobilisation a été totale et parfaite. On a vu que la population de Yomou est prête à soutenir les idéaux du président Alpha Condé. Cette population est même pressée pour aller au référendum et elle fera honneur au président. Comme l’a bien signalé le préfet de Yomou, le Colonel Issa Camara, le problème de Yomou c’est la route Nzérékoré-Yomou.

Je pense qu’aucun autre groupe d’individus ou de personnes ne peut effacer cette difficulté de Yomou si ce n’est pas le gouvernement, parce que le gouvernement peut même décider de faire la route demain et il le fera. Donc, si Yomou veut avoir le bonheur, la route, les véhicules circuler nuit et jour, il faut bel et bien la volonté du gouvernement. Et je pense que la population de Yomou votera 100% pour le Oui au référendum », a dit le responsable du parti au pouvoir.

De Yomou, Michel Anas Koné pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin