Fodé Mohamed Soumah, président du parti GéCi

C’était dans les tuyaux depuis quelques jours. La date de la tenue des élections législatives en Guinée a été reportée de deux semaines. Un décret lu sur les ondes des médias d’Etat, dans la nuit d’hier lundi, indique que les législatives se tiendront au dimanche, 1er mars 2020. Ce report de deux semaines est diversement apprécié par les formations politiques engagées dans cette compétition, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le président Alpha Condé a pris un décret repoussant de deux semaines la date de la tenue des élections législatives en Guinée, alors qu’elles étaient initialement programmées pour le 16 février. Ce deuxième report d’un scrutin très contesté, et boycotté par les grandes formations politiques de l’opposition qui menacent d’empêcher sa tenue, est diversement apprécié.

Pour Fodé Mohamed Soumah, président du parti Génération Citoyenne (GéCi), c’est en rencontrant la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) demain mercredi, 05 février 2020, que sa position sera connue.

« Nous l’avons appris comme tout le monde hier, nous avons suivi le décret en direct. Mais, comme le décret ne précise absolument rien, il se trouve que nous sommes invités par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) demain mercredi, 05 février 2020. Et donc, nous attendons cette rencontre pour savoir exactement de quoi il retourne, parce que le décret ne précise pas les raisons. Demain, on a rendez-vous avec la CENI et on pourra communiquer largement par rapport aux raisons invoquées pour décaler les élections de deux semaines… ».

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin