A limage des autres préfectures du pays, la ville de Mamou a célébré hier, dimanche 08 mars 2020, la journée internationale des droits des femmes, à travers une rencontre tenue à la maison des jeunes. Le gouverneur de la région, Amadou Oury Lemmy Diallo, a présidé la cérémonie en présence des cadres régionaux, préfectoraux, et communaux. Malgré la faible mobilisation des femmes, l’occasion a été mise à profit pour magnifier les actions réalisées ces dernières années en faveur de cette couche, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant basé dans la préfecture.

Mariama Penda Diallo, directrice préfectorale de l’Action Sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance, a loué les efforts du chef de l’État avant de justifier le manque d’engouement des femmes de Mamou pour cette célébration. « Le gouvernement guinéen a mis beaucoup de mécanismes pour la promotion et l’épanouissement des femmes, l’instauration de Centres d’Autonomisation des Femmes, les Mutuelles Financières des Femmes Africaines (MIFFA) où les femmes peuvent prendre du crédit.

Dans le gouvernement, nous sommes représentées ; à l’Assemblée Nationale, nous sommes également représentées. Le président de la République a en outre dédié son mandat aux femmes et aux jeunes. Néanmoins, nous demandons plus au chef de l’État de continuer pour améliorer nos conditions de vie et de travail. Certainement aujourd’hui, c’est une journée dominicale et nous avons perdu une maman. Beaucoup de femmes sont là-bas. Et cette année, l’uniforme n’a pas été envoyé par le chef de l’État. C’est seulement notre ministère qui a envoyé 100 complets », a-t-elle indiqué.

Prenant la parole, le gouverneur de la région administrative de Mamou, Amadou Oury Lemmy Diallo, a exprimé ses sentiments de satisfaction avant de parler la place de la femme dans la société guinéenne. « C’est une fierté pour nous de participer à cette fête des femmes. C’est une immense joie pour nous, parce que la femme guinéenne a occupé une place très importante. Ensuite, le président de la République a mis les femmes au centre du développement de notre pays.

La femme est le baromètre de la société. Nos femmes occupent des places même dans les forces de défense et de sécurité. Nous avons des femmes poètes, des femmes écrivains, des femmes responsables dans tous les services. On ne peut rien faire sans la présence des femmes. Dans le processus électoral et dans les listes des candidats, les femmes jouent un rôle moteur », a laissé entendre le gouverneur.

A noter que la faible mobilisation des femmes pour la célébration de cette journée pourrait s’expliquer par la crise politique qui secoue actuellement la Guinée. Cette crise, née de la volonté du président Alpha Condé de changer la Constitution pour se donner la possibilité de briguer un troisième mandat, a entraîné une quarantaine de morts et de nombreuses arrestations d’opposants, qui sont détenus à travers le pays.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com
Tel: 625698919/657343939

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com