Comme annoncé précédemment, 10 étrangers ont été testés positifs au Coronavirus le dimanche, 29 mars 2020, au Ghana. Certains médias ghanéens avaient annoncé qu’il s’agit de guinéennes qui devaient être rapatriées en Guinée. Mais, il s’avère finalement qu’il n’y a aucun guinéen dans le groupe, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est à Tamale, ville située dans le nord du Ghana, que ces étrangers ont été testés positifs au COVID-19. Les médias ghanéens qui ont annoncé la nouvelle, citant leur ministre de l’information, avaient laissé entendre que ce sont de guinéennes en provenance de Guinée et qui ont transité par le Burkina Faso et le Togo. Ils ont ajouté que ces filles allaient être rapatriées en Guinée pour y être soignées.

Ce lundi matin, le ministre guinéen de la santé, médecin colonel Rémy Lamah, joint au téléphone par Guineematin.com, a dit avoir appris aussi la nouvelle, précisant toutefois qu’il n’a pas été saisi officiellement de la nouvelle par les autorités ghanéennes. Finalement, le consul de Guinée au Ghana, également joint au téléphone dans la soirée de ce lundi, a annoncé qu’il ne s’agit d’une folle rumeur.

« C’est une rumeur qui a annoncé que ce sont des Guinéens. Il n’y a aucun guinéen dans le groupe. Ce sont 8 nigériens et 2 burkinabés qui ont été testés positifs, et ils sont tous des hommes », a déclaré Ibrahima Touré, consul de Guinée au Ghana.

Une bonne pour la Guinée, déjà ébranlée par le Coronavirus, qui n’aura pas à gérer de nouveaux cas positifs en provenance de l’étranger. Le pays a enregistré jusque-là officiellement 22 cas positifs du Coronavirus et plus de 1000 contacts recensés sur son sol.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin