Dans le but de permettre au citoyen lambda d’avoir un logement décent à un prix abordable, la société guinéenne de construction et de gestion (SGCG S.A) a initié un projet de construction d’une nouvelle ville dénommée Dream City, à Conakry. Elle compte construire 18 500 logements sociaux de moins et de haut standing, à Kobaya Tayaki, dans la commune de Ratoma, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes. Le directeur général de la société a présenté ce gigantesque projet hier, mercredi 13 octobre 2021, au ministère de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’aménagement du territoire.

Elhadj Baïlo Sow, DG de la société guinéenne de construction et de gestion

Elhadj Baïlo Sow, qui était accompagné de ses partenaires de Power China, a expliqué que sa société ambitionne de construire une ville moderne et viable à Conakry. « Le projet, qui vise à doter les citoyens guinéens (fonctionnaires ou non) d’un toit décent et à un prix abordable, va porter sur 18 500 logements. Ils seront bâtis sur une superficie de 687 hectares. Pour y parvenir, nous avons signé une convention de préfinancement de quatre cent soixante-dix-neuf millions de dollars (479 000 000 $) avec notre partenaire Power China, le principal bailleur du projet qui s’engage à assurer la totalité du financement, s’élevant à un milliard vingt-cinq millions de dollars américains (1. 025. 000. 000 $) », a annoncé ce promoteur immobilier.

Il ajoute que les travaux ont déjà commencé, avec l’ouverture d’une route pénétrante de 900 mètres. Le terrassement de 50 hectares est prévu juste après la saison pluvieuse. « Nous attendons juste la fin des pluies pour terminer l’aménagement et entamer la construction des bâtiments et des autres infrastructures socio-économiques (écoles, centres de santé, mosquées, églises, aires de jeu …). Et la durée du projet est de 10 ans », précise le directeur général de la société guinéenne de construction et de gestion (SGCG S.A), tout en soulignant que ce projet va contribuer à réduire la pauvreté en Guinée, en offrant à la fois de l’emploi, une ville moderne et des richesses au pays.

Pour mener à bien ce projet de construction, la SGCG S.A s’est dotée déjà d’une carrière de granite et est en train d’achever la construction d’une cimenterie. Elle dispose également d’un parc automobile de 40 camions bennes et remorques pour les travaux préliminaires. Et la société bénéficie du soutien du ministère de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, qui est dirigé actuellement par le secrétaire général, Mohamed Mamma Camara.

Mama Camara, Secrétaire général du département de l’urbanisme, de l’habitah et de l’aménagement du territoire

« Nous avons travaillé sur ce projet depuis plus d’une année. C’est un projet porté par un fils du pays. Quand on a vu une lueur d’espoir se dégager, nous avons mis des techniciens à sa disposition, ils ont travaillé la-dessus et ce matin, ils sont venus présenter le projet. Ils ont présenté les premières propositions qui portent sur 50 hectares pour 18 500 logements avec toutes les commodités et tous les équipements qu’il faut pour une ville moderne », a dit M. Camara, avant de préciser qu’ils évoluent sur la base d’un protocole d’entente non contraignant, en attendant des actes plus concrets pour aller à la signature d’une convention avec les autorités compétentes.

Créée en 2015  avec un chiffre d’affaires de cinq cent milliards de francs guinéens (500 000 000 000 GNF), la SGCG S.A emploie à date  86 personnes en temps plein et 350 personnes indirectement. Elle est représentée dans les huit régions administratives de la Guinée. De nombreux citoyens, confrontés au chômage, ajoutés à ceux qui rêvent d’un toit familial, attendent impatiemment l’exécution de ce projet.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin