Elhadj Mohamed Aly Soumah, imam râtib de Kipé

La pandémie du coronavirus progresse à travers le monde de façon inquiétante. La Guinée compte déjà cinq cas confirmés de la maladie avec de très nombreux contacts qui sont aujourd’hui suivis par les autorités sanitaires. En plus de la fermeture de l’aéroport de Conakry, le gouvernement a reporté la reprise des cours dans les écoles et universités. Cette maladie préoccupe également les leaders religieux, à l’image d’Elhadj Mohamed Aly Soumah, imam râtib de Kipé. Dans une interview accordée à un reporter de Guineematin.com ce jeudi, 26 mars 2020, l’imam invite ses compatriotes au respect des mesures d’hygiène édictées par les autorités.

La confirmation de cas de coronavirus en Guinée inquiète de plus en plus. Les religieux ne sont pas en reste dans la sensibilisation des citoyens pour l’adoption de comportements responsables. C’est dans ce cadre que l’imam râtib de Kipé, Elhadj Mohamed Aly Soumah, a prodigué des conseils aux guinéens. « Je remercie Dieu, le créateur, pour tous ses bienfaits et surtout d’être né Guinéen. Dieu a dit que c’est Lui qui envoie la maladie, c’est Lui aussi qui envoie le remède pour la guérison. Dieu a dit que quand la maladie vient, il faut vous traiter. Le Prophète (paix et salut sur lui) de son vivant, nous a parlé de l’épidémie. Il a dit que quand l’épidémie s’annonce dans une région où un pays, il a dit que les habitants de cette région ou de cette ville n’ont pas droit de quitter là où ils sont. Il a aussi conseillé aux habitants des zones non touchées par l’épidémie de ne pas se déplacer pour les zones touchées. Mais toutefois, si l’épidémie devient un phénomène mondial, on implore Dieu, on Lui demande pardon. Parce que c’est seulement Lui le chef suprême. Deuxièmement, moi qui suis imam, je dois savoir que je ne peux pas me substituer à un médecin. Mais, je dois pouvoir faire des sensibilisations à la mosquée et aux lieux publics. En le faisant, j’assume mes fonctions de conseiller religieux. J’exhorte les citoyens à respecter les mesures d’hygiène et à aller se faire consulter en cas de maladie », a-t-il conseillé.

Elhadj Mohamed Aly Soumah, imam râtib de Kipé

Conscient de la dangerosité de cette épidémie, Elhadj Mohamed Aly Soumah dit être disposé à accepter toutes les mesures préconisées par l’Etat, y compris la fermeture des lieux de culte. « Je demande aux citoyens de se conformer aux consignes qui seront édictées par les autorités sanitaires dans le cadre de la lutte contre cette épidémie. Le vendredi passé, il n’y a pas eu de prière dans la Kaaba, en Arabie Saoudite. C’était pareil aussi à Médine, où il n’y a pas eu de prière de vendredi. Cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas croyants. Mais, c’est pour lutter contre la maladie, c’est pour montrer à Dieu que c’est lui seul le créateur et que c’est seulement lui qui peut faire ça. Maintenant, si quelqu’un vous dit qu’il est imam et quelqu’un ne peut pas lui interdire de faire prier à la mosquée le vendredi, c’est de la démagogie. Si un imam parle ainsi, Dieu va lui donner cette maladie. Donc, tout imam qui va s’opposer à une décision de fermeture de la mosquée, il sera infecté par l’épidémie. Dieu va envoyer la maladie chez lui. Si le gouvernement dit de fermer les mosquées, on va les fermer et chacun va prier chez soi. Quand on dit de fermer ta mosquée, tu dois le faire parce que c’est pour ta santé. Tu dois fermer la mosquée parce que Dieu aime ta santé plus que ta prière. Cela, parce que tu pries, tu fais tout pour Dieu, parce que tu es en bonne santé. Si tu n’es pas en bonne santé, tu ne pourras pas le faire », a-t-il expliqué, précisant que des mesures de prévention ont déjà été prises dans sa mosquée de Kipé Dadya.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineeamtin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin