Ibrahima Abé Sylla, président et député du parti NGR (Nouvelle génération pour la République)

Ibrahima Abé Sylla, président et député du parti NGR (Nouvelle génération pour la République)

Comme on le sait, la semaine dernière, Ibrahima Abé Sylla, député, président et candidat du parti Nouvelle génération pour la République (NGR) à l’élection présidentielle du 18 octobre, a été empêché de sortir du territoire national et son passeport (américain) a été confisqué à l’aéroport de Conakry. De même que d’autres candidats à cette élection, le leader de la NGR conteste la réélection du président Alpha Condé à un troisième mandat à la tête de la République de Guinée.

Avant Ibrahima Abé Sylla, c’est Sidya Touré (leader de l’UFR) qui avait été empêché de sortir de Conakry, alors qu’il s’embarquait pour la Côte d’Ivoire avant le scrutin contesté du 18 octobre dernier que l’UFR et plusieurs autres partis de l’opposition ont boycotté.

Ces pratiques du régime Alpha Condé ont suscité de nombreux commentaires, notamment au sein de la classe politique guinéenne. S’exprimant sur la question hier, mercredi 11 novembre 2020, à l’Assemblée nationale, l’Honorable Aly Kaba, le président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle (RPG arc-en-ciel) s’en est plutôt pris au président de la NGR. Ibrahima Abé Sylla serait coupable selon ce responsable du parti au pouvoir d’avoir exhibé un passeport étranger, alors qu’il est député guinéen et candidat de ce pays à la magistrature suprême de la République.

Honorable Aly Kaba, président du groupe parlementaire RPG arc-en-ciel

« Quand le peuple a fait de toi député et que tu boudes l’institution, celui-ci a parfaitement raison de te tourner le dos quand tu lorgnes le fauteuil présidentiel. Car, tu lui as trahi. Comment comprendre qu’un député de la nation, de surcroît candidat malheureux à l’élection présidentielle, peut être fier d’exhiber un passeport étranger en lieu et place de celui national et reconnaître par la suite qu’il partait se reposer aux États-Unis comme si notre pays devait servir pour lui juste de tremplin pour assouvir ses intérêts personnels. Quel mépris et de désamour pour son pays ? », s’est interrogé Aly Kaba.

Propos recueillis et décryptés par Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin