Ibrahima Sadio Bah, journaliste

Après plus de trois mois de détention à la Maison centrale de Conakry, le journaliste Ibrahima Sadio Bah recouvre sa liberté. L’ancien officier médias de la Fédération guinéenne de football est sorti de prison ce mardi, 12 mai 2021. C’est grâce au plaidoyer mené par les associations de presse du pays qu’il a été libéré, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Ibrahima Sadio Bah n’aura pas à purger la totalité de la peine qui lui a été infligée le 4 février 2021 par Alphonse Charles Wright du tribunal de première instance de Dixinn. Ce dernier avait reconnu le journaliste coupable de diffamation, injures publiques, et dénonciation calomnieuse à l’encontre du président de la Fédération guinéenne de football, Mamadou Antonio Souaré. Des faits pour lesquels il a condamné le journaliste à six mois d’emprisonnement et au paiement d’une amende de 500 000 francs.

Choquées par cette peine, jugée injuste, les organisations professionnelles de médias ont mené des démarches, notamment auprès du ministère de la Justice. Et ces démarches ont abouti à la libération de Sadio, trois mois et une semaine après sa condamnation. A sa sortie de prison, le journaliste a exprimé sa joie et sa reconnaissance à l’endroit de ceux qui ont contribué à sa libération. « Je rends grâce à Dieu pour m’avoir offert cette journée de libération après beaucoup de mois de bataille judiciaire. Je profite de l’occasion pour remercier tous les confrères, tous ceux qui ont œuvré pour tirer la sonnette d’alarme afin d’obtenir le grand jour qui celui d’aujourd’hui.

Je remercie mes avocats qui, contre vents et marées, ont guerroyé, ils se sont battus, ils ont œuvré en fonction du droit pour ne pas que je vienne en prison, mais je suis venu en prison. Et cela n’a pas empêché mon conseil, dirigé par Me Salifou Béavogui et Me Lazare Gbillimou, de continuer à œuvrer. Je remercie toutes les associations de presse. Ce qui est fait aujourd’hui, pour moi, c’est mémorable. Voir les associations de presse mobilisées avec les journalistes pour venir devant la Maison centrale de Conakry pour qu’on vive ensemble ma libération, vraiment c’est une grandeur. Je remercie tout le monde », a déclaré Ibrahima Sadio Bah.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620589527/664413227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin