Les réactions n’ont pas tardé au sein de la classe politique guinéenne suite à la publication du rapport de mission de la délégation internationale conjointe du National Democratic Institute (NDI) et de la Fondation Kofi Annan (KAF) en Guinée. Cette délégation, conduite par les anciens présidents du Bénin, Nicéphore Soglo, et du Nigeria, Gooluck Jonathan, a publié ce vendredi, 13 décembre 2019, les observations préliminaires de sa mission d’évaluation préélectorale dans notre pays. Et juste après la cérémonie, Dr Ousmane Kaba, le président du PADES, a réagi au micro d’un reporter de Guineematin.com qui était sur place. Il salue le travail de cette délégation.

« C’était très intéressant, parce qu’ils nous ont rappelé à juste titre que nous sommes une famille en Afrique, surtout en Afrique de l’Ouest et que quand il y a les prémices d’une déstabilisation quelque part, c’est tout à fait normal que des frères viennent se pencher sur le cas de la Guinée pour que les discussions soient possibles entre les différentes parties. Aujourd’hui, nous avons deux enjeux immédiats : les élections législatives et en toile de fond nous avons ce problème lancinant de 3ème mandat et de nouvelle constitution.

Donc, ce sont des personnes sages qui ont déjà été Chefs d’Etat qui sont venues chez nous. Leur présence nous donne une leçon fondamentale, c’est qu’il y a une vie après le pouvoir. Et je pense que ça peut rassurer ceux qui tiennent le pouvoir aujourd’hui à savoir que les personnes de bonne volonté peuvent toujours continuer à servir l’Afrique, que ces personnes soient au pouvoir ou pas. Et pour une personne comme notre président qui a un long passé de combattant, je pense que c’est quelque chose qui est rafraîchissant », a dit Dr Ousmane Kaba.

Propos recueillis par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin